Crash crypto : Après Three Arrows Capital, Voyager Digital se déclare en faillite

La cryptosphère n’en finit plus d’être secouée ces derniers jours : les conséquences de l’effondrement de Terra (LUNA), du marché des cryptomonnaies et des prêteurs centralisés qui prenaient des risques inconsidérés n’ont pas fini de faire la Une des crypto-médias.

Les dominos cryptos continuent de tomber

Ce matin, Voyager Digital annonçait se placer sous la protection de la loi sur les faillites à New York. Le Financial Times rapporte que Voyager aurait perdu la bagatelle de 650 millions de dollars du fait du défaut de son plus grand emprunteur, Three Arrows Capital (3AC).

Des dollars en feu, un marché des cryptomonnaies en déliquescence

Si l’on en croit les différents documents fournis par Voyager Digital, la firme aurait signé son arrêt de mort récemment : le prêt fatidique consenti à Three Arrows Capital ne daterait en effet que du mois de mars 2022. A l’époque, Voyager aurait prêté 15250 bitcoins et 350 millions de dollars Circle (USDC) à 3AC, ce qui représentait tout de même près d’un milliard de dollars.

>> Envie de racheter à vil prix les bitcoins de Voyager ? inscrivez-vous sur FTX (lien affilié) <<

Des dettes qui pèsent dans le game

En se plaçant sous ce régime de faillite, Voyager cherche à se protéger de poursuites judiciaires interminables, tout en envisageant une éventuelle restructuration. Voyager Digital se trainerait un lourd passif : ses dettes totales pourraient peser plus de dix milliards de dollars, tandis que ses actifs à disposition (cash et cryptomonnaies inclus) ne dépasseraient pas le milliard et demi.

Un prêteur de cryptomonnaie rattrapé par l'effondrement du Bitcoin

Pour autant, le plan de restructuration proposé par l’entreprise est relativement ambitieux au vu de la situation : Voyager explique ainsi détenir l’équivalent de 350 millions de dollars sur un compte séquestre auprès de la Metropolitan Commercial Bank de New York, qu’elle serait prête à utiliser pour dédommager ses clients. Sur une note plus exotique, la société précise envisager un dédommagement de ses clients pour partie en Voyager Token (VGX), la cryptomonnaie-maison de la plateforme.

La chute de Voyager continue, et une question demeure : alors que les dominos poursuivent leur inexorable chute, combien de prêteurs ou d’acteurs majeurs de l’écosystème crypto vont encore se trouver au centre d’annonces catastrophiques au fil des prochaines semaines ?

Un autre géant de l’écosystème crypto mord la poussière. Ne désespérez pas pour autant ! Diversifiez, prenez votre temps, faites preuve de prudence et tout ira bien. Inscrivez-vous sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Grégory Guittard

Directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Recevez un condensé d'information chaque jour