Cryptoruble : la Banque centrale russe craint son réel usage

Bien que Vladimir Poutine ait ordonné la création du cryptoruble, cela ne se fera pas de sitôt, du moins d’après la Banque centrale russe.

Le cryptoruble, pas pour tout de suite

En début du mois, nous vous parlions du cryptoruble, la cryptomonnaie nationale russe que Vladimir Poutine et son gouvernement cherchent à créer. D’après le conseiller économique du président Sergey Glazyev, ce serait le meilleur instrument pour réaliser les activités liées à l’État tout en échappant aux sanctions internationales.

La Banque centrale du pays ne semble pas être très emballée par ce projet et vient de le faire savoir par l’intermédiaire de Sergey Shvetsov.

Le premier vice-gouverneur de la Banque, a en effet avoué lors du dernier Gaidar Forum que le cryptoruble n’était pas prêt de voir le jour.

Pourquoi ce retard ?

Si la Banque centrale russe s’oppose ainsi à la sortie d’une cryptomonnaie nationale, c’est que pour elle, le cryptoruble pourrait être utilisé dans le but de contourner la réglementation.

Le vice-gouverneur a déclaré :

« Je suis d’avis que tant que la demande de cryptomonnaies est liée dans une large mesure au contournement de la réglementation, il est clair que le régulateur ne peut se permettre d’émettre un cryptoruble. »

La vice-présidente de la Banque centrale russe, Olga Skorobogatova, elle aussi ne considère pas la création du cryptoruble comme une priorité. Pour elle, ce qu’il faut, c’est plutôt une cryptomonnaie supranationale destinée aux pays membres de l’Union économique eurasienne (EAEC) ou des BRICS.

Un lancement en 2019 ?

Malgré cela, le vice-ministre des Finances, Alexei Moiseev, n’a pas hésité à profiter du forum de Gaidar pour confirmer la position du ministère par rapport à cette idée de lancer une crypto-nationale. Pour Moiseev, le cryptoruble serait utile pour les échanges transfrontaliers.

« La question sur laquelle se concentrer maintenant est l’utilisation de l’argent électronique dans les règlements transfrontaliers. Les règlements avec nos principaux partenaires commerciaux, au moins les pays de l’ex-URSS, pourraient être faits non pas en monnaie étrangère, mais en roubles électroniques. »

Le cryptoruble verra-t-il vraiment le jour, et sortira-t-il avant les crypto-nationales des autres pays comme la Suède ? Pour l’Association russe Blockchain et cryptomonnaies (RACIB), le cryptoruble sera probablement lancé l’année prochaine.

« Si la proposition sur le cryptoruble est présentée en juillet dans le cadre des instructions du président, les documents normatifs seront rédigés et introduits à l’automne… Le lancement de la monnaie aura lieu au milieu de 2019.» Arseniy Sheltsin, directeur de RACIB

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : News.bitcoin
Image : E. O./Shutterstock.com

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Binance (un exchange décentralisé), Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour