Chute des cryptomonnaies : le fondateur de 3AC accuse les liquidateurs

Cour de récré – Les cofondateurs de Three Arrows Capital (3AC) et les liquidateurs de l’entreprise font preuve d’hostilité mutuelle, reléguant au second plan, les priorités du moment.

Escarmouches entre 3AC et les liquidateurs

On n’est pas sorti de l’auberge. Les cofondateurs de Three Arrows Capital, Su Zhu et Kyle Davies, et les liquidateurs nommés par un tribunal des îles Vierges britanniques, Russell Crumpler et Christopher Farmer, préfèrent échanger des politesses, plutôt que de travailler de concert pour la sauvegarde des actifs du fonds et pour les intérêts des créanciers.

Su Zhu ne détendra certainement pas une atmosphère déjà bien tendue. En effet, le dirigeant a publié dans un tweet du 12 juillet dernier, la capture d’écran d’une lettre envoyée aux liquidateurs, par les avocats d’Advocatus Law LLP, qui représentent les cofondateurs de 3AC.

3AC : lettre des avocats aux liquidateurs
Publication de Su Zhu – Source : Twitter

Le ton monte ! Les avocats réagissent, avec vigueur, aux allégations des liquidateurs dans un document daté du 8 juillet, déposé auprès du tribunal des faillites du district sud de New York. Russell Crumpler et Christopher Farmer y accusent Su Zhu et Kyle Davies de ne pas avoir « encore commencé à coopérer de manière significative avec la procédure ».

Les liquidateurs n’y vont pas de main morte. Les cofondateurs de 3AC seraient introuvables. Russell Crumpler et Christopher Farmer vont jusqu’à évoquer, l’existence d’un « risque élevé » de transfert des actifs de 3AC sur des comptes extérieurs, par les deux fondateurs de l’entreprise.

>> Choisissez la sérénité en vous inscrivant sur la plateforme régulée LiteBit (lien affilié) <<

3AC, un fonds crypto de mauvaise foi ?

Ces affirmations ont de quoi causer un ulcère chez les accusés. Les liquidateurs seraient le grand méchant loup, selon Su Zhu. A la « bonne foi » des cofondateurs de 3AC à « coopérer », ils n’auraient eu comme réponse que des attaques injustes et malveillantes  – du baiting – de la part de l’autre partie.

Les autres éléments de réponse d’Advocatus Law LLP mettent de l’huile sur le feu. Les avocats ont demandé aux liquidateurs, probablement pour leur reprocher leur attitude plutôt que par curiosité, s’ils avaient mentionné dans les dépôts judiciaires, les « menaces de violence physique » contre les fondateurs de 3AC et leur famille.

Advocatus Law LLP rappelle en sus, que ses clients ont répondu aux questions de l’Autorité monétaire de Singapour, acceptant de travailler « sous une forte pression temporelle ».

La coupe semble donc pleine pour Su Zhu et Kyle Davies, et il faudra du temps pour la vider. Leurs avocats ont informé les liquidateurs que leurs clients « ne procéderont pas à l’appel ce soir », se référant aux échanges prévus le jour-même.

La reprise des discussions est donc conditionnée par la réponse des liquidateurs, les avocats les « feront savoir » le moment où Su Zhu et Kyle Davies « pourront raisonnablement s’entretenir avec vous ».

Alors que Three Arrows Capital a entrainé d’autres entreprises cryptos dans sa chute, et qu’il est donc urgent de trouver une solution pour limiter la casse, les liquidateurs et les cofondateurs de l’entreprise trouvent encore du temps pour se crêper le chignon.

Profitez des conditions de marché actuelles. Faites le plein de cryptos. Inscrivez-vous dès maintenant sur la plateforme LiteBit, vous recevrez 20 € en cadeau de bienvenue (lien affilié)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour