Face à l’évidence, la Banque centrale de Namibie annonce une MNBC

Un bouclier anti-cryptos mis en place – La Banque centrale du Nigéria avait lancé son eNaira en 2021. Un autre pays africain se lance dans la course aux monnaies numériques des banques centrales (MNBC). La Namibie a en effet commencé ses travaux de déblaiement dans ce domaine.

Cryptomonnaies et MNBC : la guerre de la souveraineté monétaire en Namibie

Le gouverneur de la Banque de Namibie, Johannes Gawaxab, a indiqué récemment que l’institution avait commencé à effectuer des recherches sur les monnaies numériques. Ces dernières sont, selon le gouverneur, une « réalité » qui ne peut être ignorée :

« Nous ne pouvons pas ignorer les MNBC. C’est une réalité et c’est pour cette raison que la Banque de Namibie a commencé à faire des recherches sur les MNBC et qu’elle lancera très bientôt des consultations. »

Pour Johannes Gawaxab, une MNBC permettrait à la Banque centrale de « renforcer sur son autorité la monnaie et de maintenir le contrôle sur le système de paiement » face à la menace que constitue la croissance des cryptomonnaies :

« Le nombre et la valeur des cryptomonnaies ont bondi, soulevant la possibilité d’un monde financier opérant en dehors du contrôle des gouvernements et des banques centrales. »

>> Jusqu’à 100€ offerts à l’inscription pour bien commencer votre aventure crypto ? Swissborg n’attend plus que vous ! (lien affilié) <<

Le gouverneur de la Banque centrale a souligné que le programme d’une MNBC namibienne doit être conçu via une consultation entre les gouvernements, les banques commerciales et le grand public. Il a également déclaré que des compromis devront être réalisés entre la confidentialité et les services basés sur l’identité, ou encore entre la centralisation et la décentralisation.

Johannes Gawaxab a aussi évoqué la nécessité pour les « décideurs » de prendre en compte l’impact d’une MNBC sur la stabilité financière à cause de la désintermédiation des banques commerciales. Les monnaies numériques pourraient en outre constituer, selon le gouverneur, une menace pour la souveraineté monétaire.

Il a toutefois insisté sur la nécessité pour le pays de disposer d’« un système financier stable et solide, qui favorise l’innovation et encourage la concurrence et la confiance ».

Les banques centrales des différents pays semblent montrer un intérêt accru pour les MNBC. Elles restent cependant prudentes dans leurs démarches. Le gouverneur de la Namibie a ainsi listé les risques liés à une monnaie numérique, sans toutefois les considérer comme des obstacles insurmontables. Il n’est d’ailleurs pas le seul gouverneur d’une banque centrale à affirmer que son institution s’intéresse à une MNBC sans pour autant se hâter de l’émettre.

Ne vous laissez pas berner par les discours qui voudraient qu’on cherche à vous « protéger », alors que seule importe la protection de l’ordre ancien des choses. Découvrez Bitcoin et les cryptomonnaies, et venez faire vos premiers pas sur la plateforme Swissborg. En guise de bienvenue, elle vous offre jusqu’à 100 euros de cryptomonnaies ! (en contrepartie d’un dépôt de 50 euros, lien affilié, voir conditions sur le site).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour