FED USA

La FED accélère son projet d’émettre un « crypto dollar »

Trading du CoinTrading du Coin
4.6
(18)

Face aux progrès de diverses banques centrales sur l’émission de leur monnaie numérique, la Réserve fédérale américaine (FED) semble vouloir passer à la vitesse supérieure. Un de ses plus hauts dirigeants vient en effet d’affirmer que la FED considérait très sérieusement l’émission d’un dollar numérique.

Un crypto dollar, vite, ça urge !

Ce 5 février, Lael Brainard, membre du Conseil des Gouverneurs de la FED, a tenu un discours au cours d’un symposium sur « l’avenir des paiements » à l’université de Stanford.

Et le moins que l’on puisse, c’est que Lael Brainard a radicalement changé d’avis sur l’urgence d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC) pour les États-Unis.

Jugez plutôt : il y a à peu près 18 mois, en 2018, Mme Brainard avait alors déclaré « qu’aucun besoin démontré et convaincant » ne pressait la FED d’émettre une telle monnaie numérique.

Et voici désormais son nouveau discours, maintenant que la Libra de Facebook et le DCEP chinois sont passés par là (entre autres) et ont « donné un caractère d’urgence » pour un dollar numérique :

« Compte tenu du rôle important du dollar, il est essentiel que nous restions à la pointe de la recherche et du développement des MNBC. (…) nous menons des recherches et des expérimentations liées à la technologie des registres distribués (DLT) et à son utilisation potentielle pour les monnaies numériques, y compris la possibilité [d’émettre] une MNBC ».

Lael Brainard FED
Lael Brainard

Forte concurrence chez les banques centrales

Et Lael Brainard a bien des raisons de s’inquiéter, car l’adoption de systèmes de stablecoins de dimension mondialequ’ils soient privés (Libra) ou publics (MNBC) – pourraient être « la version numérique de la dollarisation ». Mais à « un rythme plus rapide et d’une plus grande portée » (et même s’il agirait plutôt ici d’une dédollarisation !).

En plus de cela, la Gouverneur de la FED explique que, selon un rapport de la Banque des règlements internationaux (BRI), au moins 80% des banques centrales du monde déclarent être déjà engagées dans le développement de leur monnaie numérique de banque centrale.

D’ailleurs, dans le même temps, nous apprenons justement que l’alliance de 6 banques centrales (Angleterre, BCE, Canada, Japon, Suisse et Suède), annoncée fin janvier, va tenir une réunion à la mi-avril 2020, avec la BRI, pour discuter de la création de leurs propres MNBC.

Le temps presse pour la FED, et ce n’est pas moins que la domination du dollar sur le monde qui est en jeu ! Il sera bientôt impossible pour les plus fervents détracteurs de Bitcoin de dire qu’il n’a pas été à l’origine d’une révolution majeure dans l’économie mondiale. De plus, Bitcoin restera indépendant des agissements monétaires des gouvernements, contrairement aux MNBC.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes : 18

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Dumbphone
Invité
Dumbphone

C’est superbe, la création d’une monnaie numérique que l’on pourra multiplier à l’infini (comme on fait un simple copier/coller) et qui, faute de rareté, finira par valoir moins qu’un satoshi.
En face de cela : 21 millions. Pas 21 000 001. Il n’est pas compliqué de comprendre ce qui a le plus de valeur.