Libra : Facebook dévoile le whitepaper de sa cryptomonnaie

Trading du CoinTrading du Coin

« Il » est enfin là ! Il, c’est le whitepaper décrivant les caractéristiques du projet de blockchain et de cryptomonnaie « Libra » de Facebook. Effrayant pour certains, fascinant pour d’autres. Premier regard avant une analyse plus poussée d’Hellmouth, notre expert sur le sujet, qui publiera un article d’analyse samedi à 11h30.

Publié ce 18 juin sur le site libra.org, le livre blanc de Libra aura déjà fait couler beaucoup d’encre quant aux intentions et enjeux du plus grand réseau social de la planète.

Les toutes premières lignes de ce whitepaper donnent déjà le ton :

« La mission de Libra est de permettre la création d’une monnaie mondiale simple et d’une infrastructure financière qui donne du pouvoir à des milliards de personnes.

Ce document présente nos plans pour une nouvelle blockchain décentralisée, une cryptomonnaie à faible volatilité, et une plateforme de contrats intelligents qui, ensemble, visent à créer une nouvelle opportunité d’innovation responsable dans les services financiers ».

Le terme “Libra” semble avoir complètement remplacé le terme “GlobalCoin” pour décrire la cryptomonnaie de Facebook :

« ​Libra est conçue pour être une cryptomonnaie stable, qui sera entièrement adossée à une réserve d’actifs réels – la Libra Reserve – et soutenue par un réseau compétitif d’exchanges achetant et vendant Libra ».​

La blockchain sera gouvernée par la Libra Association , décrite comme « indépendante et chargée de faire évoluer l’écosystème ».

La liste “explosive” des premières entreprises multinationales constituant cette association est d’ailleurs détaillée. Près d’un tiers des 100 places disponibles ont ainsi déjà trouvé preneur. Ces places devraient être complétées pour le lancement de Libra, prévu au premier semestre 2020.

Sans rentrer plus dans les détails, une application est d’ores et déjà annoncée pour stocker et effectuer des transactions avec la crypto de Facebook : il s’agira du wallet Calibra.

Rendez-vous samedi à 11h30 pour une analyse détaillée du sujet.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
commundesmortels
Invité
commundesmortels

Comment le commun des mortels pourra investir dedans ?

PHILIPPE DUBOURG
Invité
PHILIPPE DUBOURG

Bonjour à tous, à mon avis et je peux me tromper, mais Satoshi Nakamoto a créé Bitcoin et sa blockchain pour liberer la monnaie de l’emprise des états, des banques centrales et du réseau financier. Je vois dans Libra le processus totalement inverse, à savoir la main mise sur la monnaie mondiale par un acteur privé dont si ma mémoire est bonne a été au début financé par la banque de la CIA et sert actuellement avec son réseau face de bique d’espion à la solde de l’état américain. J’ai bien peur qu’avec ces Zozos aux commandes de la future monnaie mondiale on ne mette à nouveau les doigts dans une mécanique infernale sur laquelle nous n’aurons pas prise. A mon avis il faut se tenir à l’écart de cet objet du malheur.