Dubai blockchain

Dubaï propose une plateforme KYC sur blockchain aux entreprises

Trading du CoinTrading du Coin
4.3
(7)

En plus des législations cadrant les cryptomonnaies, certains pays commencent également à se servir d’une de leurs technologies sous-jacente, la blockchain. Au-delà des monnaies numériques de banques centrales, d’autres cas concrets se développent : ici, c’est l’émirat de Dubaï qui met désormais à disposition de toutes les nouvelles entreprises une plateforme KYC basée sur blockchain, facilitant entre autres l’ouverture de leur compte bancaire.

Une plateforme d’identification utilisant la technologie blockchain

Le 1er mars, le Centre financier international de Dubaï (DIFC) et la banque Machrek ont publié un communiqué de presse annonçant la mise en place d’une plateforme KYC (identification client/”Know Your Customer“) basée sur une blockchain.

Cette plateforme devrait permettra aux entreprises d’ouvrir des comptes bancaires numériques instantanément, grâce à une authentification numérique de leur identité via l’exploitation de la technologie des registres distribués (DLT).

D’après le communiqué, cela constitue une simplification importante du processus précédent, basé sur papier, permettant aux nouvelles entreprises de faire des affaires bien plus rapidement et facilement aux Émirats arabes unis :

« La DIFC et le Mashreq ont pris la décision stratégique d’exploiter cette technologie prometteuse, en se concentrant sur un cas d’utilisation spécifique, afin d’améliorer à la fois la qualité et l’intégrité des informations KYC de l’entreprise, ainsi que la qualité de l’expérience client lors de l’ouverture d’un compte bancaire ».

Les Émirats Arabes Unis poussent à l’adoption des DLT

C’est la solution blockchain Fides, de la société finlandaise Norbloc – incubée par le DIFC – qui a permis de mettre en place cette nouvelle plateforme KYC.

 « Le programme s’aligne sur la Stratégie Blockchain des Émirats Arabes Unis pour 2021, et marque le début d’un voyage vers une vision plus large de la formation d’un consortium de banques, d’organismes gouvernementaux et d’autres autorités de délivrance de licences, pour un partage transparent des données KYC des clients [via blockchain] (…) la banque Machrek continuera d’innover et d’améliorer l’expérience bancaire de ses clients et d’investir dans des solutions qui rendent ses opérations plus efficaces et plus transparentes » Ahmed Abdelaal, PDG de la banque Mashreq

Les cas d’applications concrets de la technologie des registres distribués se multiplient à travers le monde. Avec leur nouvelle plateforme d’authentification 100% numérique, les Émirats Arabes Unis font partie des autorités les plus proactives en matière d’innovations blockchains.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 7

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar