Bitmain-Opera

Bitmain investit $50 millions dans le navigateur web Opera

Trading du CoinTrading du Coin

La compagnie Opera, d’origine norvégienne, créée en 1995 et active dans les applications pour mobiles mais aussi dans les navigateurs pour ordinateurs, a récemment annoncé la vente de parts d’une valeur de $ 50 millions envers l’acquéreur Bitmain.

Entrée en bourse tant attendue, mais toujours aussi peu claire

Alors que Bitmain envisage très prochainement une entrée en bourse (Initial Public Offering – IPO) ayant pour objectif de lever 115 millions de dollars, la société vient de rendre publique sa décision d’investir dans le célèbre et populaire navigateur Opera. Serait-ce alors une étape vers un premier partenariat stratégique ? Nous ne pouvons l’avancer ; la seule chose claire à ce jour est que la participation exacte de Bitmain pour son IPO reste encore inconnue… Vous l’aurez donc bien compris, cette affaire aurait besoin de quelques clarifications.

Tospring Technology, plus connue sous le nom de Bitmain, détient des parts de marché extrêmement significatives dans tout l’industrie du mining de bitcoins (BTC). L’année dernière, cette entreprise d’origine chinoise aurait généré entre $ 3 et 4 milliards de purs bénéfices; connue pour ses secrets, elle se distingue nettement de ses rivaux principaux.

Avantage compétitif de taille

Outre le fait que le bénéfice net de l’entreprise au bout de trois ans se rapproche du PIB d’un pays africain comme le Sierra Leone, Bitmain possède à sa disposition de nombreux avantages compétitifs. Son économie d’échelle lui offre en effet la possibilité d’utiliser sa propre gamme de processeurs ASICs à exploiter pour BTC. Le mois dernier, tous les regards étaient tournés vers elle quand la communauté crypto s’inquiétait sur le fait que Bitmain pourrait, à lui seul, contrôler 51% du réseau Bitcoin.

La société Opera propose quant à elle une gamme de navigateurs web pour ordinateur et pour téléphonie mobile cumulant une part de marché de l’ordre de 1,5 %. Courant mars, Opera revendiquait une base de 350 millions d’utilisateurs ; elle avait déjà au préalable pénétré l’industrie des cryptos en fournissant une protection contre les cyberattaques (cryptojacking) intégrée au navigateur à ses clients.

La semaine dernière, la société mère d’Opera Software, Opera Limited, avait fait les démarches nécessaires pour s’enregistrer auprès de la SEC, afin de lancer elle aussi son IPO. D’après cet organisme, la compagnie a l’intention d’utiliser le fameux montant à des fins commerciales, marketing et mais aussi pour développer son pôle recherche et développement et ainsi “renforcer son département axé sur l’Intelligence Artificielle”. Goldman Sachs et China International Capital, Corporation ayant eu vent de l’affaire, ont été gracieusement invités à y participer.

Sources : Reuters ; Cryptovest || Images from Shutterstock

Jean-Armand Figeac
Jean-Armand est basé en Suisse depuis maintenant 5 ans. Son intérêt marqué pour les fintechs a émergé durant son parcours professionnel et universitaire acquis sur quatre des cinq continents.

Poster un Commentaire

avatar