Australie et Malte : les diplômes universitaires sur la blockchain

Trading du CoinTrading du Coin

Des universités de Malte et d’Australie sont en train d’élaborer un système permettant de délivrer et conserver les diplômes sur une blockchain.

En avril dernier, le gouvernement maltais avait déjà fait part de ses ambitions concernant la blockchain.

“On ne peut pas attendre que d’autre prennent des mesures pour les imiter. Nous devons être ceux que les autres imitent.” Joseph Muscat, Premier ministre de Malte

C’est ainsi que, parmi leurs premières mesures, le ministère de l’éducation et de l’emploi a passé un contrat avec la startup Learning Machine Technologies (LMT). L’ambition est de faire voir le jour à une plateforme permettant à ses utilisateurs d’enregistrer et partager leurs documents académiques.

Presque simultanément, une université publique de Melbourne annonçait elle aussi travailler de pair avec LMT dans la réalisation d’un portefeuille digital contenant les diplômes et résultats scolaires.

Deux systèmes identiques, la future norme ?

Comme sus-mentionné, les deux universités élaborent leurs plateformes respectives avec l’aide de Learning Machine Technologies. Mieux encore, les deux utilisent les outils mis au point par la plateforme Blockcerts (elle-même mise au point conjointement entre le LMT et le MIT Media Lab). Blockcerts permet à ses utilisateurs de recevoir, vérifier et stocker leurs titres académiques sur une blockchain, via un porte-monnaie numérique (qui délivre également des clés permettant un accès sécurisé aux données)

Le monde académique semble donc progresser sur la technologie Blockchain. Entre celles proposant une inscription payable en Bitcoin et celles proposant des cours sur la Blockchain, le paysage universitaire semble déterminé à rattraper le train en marche.

Recevez tous les matins à 8h un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : Newsroom.Melbourne Coindesk Coindesk

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] Le MIT et LMT avaient déjà créée conjointement l’open standard Blockcert, en 2016. Pour rappel, Blockcert propose des solutions au monde académique afin de stocker les crédits, diplômes et autres sur Blockchain. Ces deux grand noms n’en sont pas à leur coup d’essai. En effet, des programmes analogues avaient déjà été lancés à Malte et en Australie. […]

trackback

[…] En effet – en plus de proposer des cours sur les DLT et les cryptomonnaies – l’Université de Nicosia délivre désormais ses certificats via Blockchain. Cette initiative est un projet mené en partenariat avec le MIT, via la plateforme […]

trackback

[…] de toutes sortes : pour stocker des transactions immobilières ou des titres de propriétés, pour stocker les diplômes acquis durant sa vie, pour stocker des points de fidélité universels que l’on pourrait utiliser dans des […]