La Russie utilise la blockchain pour lutter contre les attaques informatiques

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Le Ministère de la défense de la Fédération de Russie met en place un laboratoire de recherche dans le parc technologique de l'ERA, où des technologies blockchain seront développées et appliquées pour améliorer la cybersécurité et lutter contre les attaques informatiques sur les infrastructures contenant des informations sensibles.

D’après le journal Izvestia, les experts russes pensent que la technologie blockchain aidera l'armée à retracer l'origine des attaques informatiques et à améliorer, en général, la sécurité de ses bases de données.

Alexey Malanov ; source : Facebook

« Les technologies blockchain peuvent aider à retracer les attaques informatiques », selon Alexey Malanov, expert anti-virus au Kaspersky Lab.

Il rajoute :

« Un intrus efface souvent le journal des autorisations pour cacher les traces d'accès non autorisé à l'appareil. Cependant, si le journal est réparti entre plusieurs appareils (par exemple, via la technologie blockchain), ce risque peut être réduit au minimum ».

En tant que technologie innovante et utile, la blockchain peut être appliquée avec succès dans le monde des affaires mais également dans l'armée. Les virus modifient les données ou le code du logiciel et tentent de le masquer. Mais avec la technologie blockchain, on peut stocker le code de référence et assurer une vérification indépendante de la validité des données et du code.

Outre un réseau privé utilisé pour transférer des informations secrètes, le ministère de la défense dispose de systèmes et d'appareils compatibles avec l'Internet. Divers services administratifs au sein du ministère les utilisent pour la comptabilité et la gestion du flux de travail, ce qui les rend potentiellement vulnérables aux attaques informatiques.

German Klimenko

German Klimenko, président du Fonds de développement de l'économie numérique, déclare :

« Actuellement, le ministère de la défense est le moteur des grands développements informatiques et de la recherche, ce qui est une bonne chose pour l'industrie. »

La 8ème direction de l'État-major général, responsable de la sécurité de l'information et de la protection des secrets d'État, sera chargée de la R&D effectuée dans le technoparc ERA d'Anapa. L'ERA se spécialise dans la construction de systèmes intelligents qui peuvent être utilisés pour détecter et prévenir les attaques informatiques sur l'infrastructure de l’armée. A l'avenir, il est prévu que le technoparc devienne une plaque tournante de l'industrie informatique pour les spécialistes de tout le pays.

Il semblerait que l’OTAN et le Pentagone étudient également les moyens de « défense » des applications blockchain. La technologie est activement utilisée pour protéger les systèmes informatique des cyberattaques. L'OTAN utilisera la blockchain pour protéger les informations financières, les chaînes d'approvisionnement et les chaînes logistiques, tandis que le Pentagone travaille lui sur un système de transfert de données se voulant « impossible à pirater ».

Source : Cryptovest || Image from Shutterstock

Avatar

Auteur

Blockchain enthousiaste et crypto investisseur depuis 2013, je suis chargé de rédactions et d'interviews pour Journalducoin. Mon objectif est de contribuer à la promotion et au développement des protocoles blockchain en France. Retrouvez mes articles pour ne manquer aucune crypto news !

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.


PARTAGER