La Corée du Sud expérimente une monnaie numérique nationale

Trading du CoinTrading du Coin
4.6
(5)

Release the Kraken – La Banque de Corée avait annoncé il y a quelques mois renforcer les effectifs de son groupe de travail sur les devises numériques. La banque centrale coréenne a maintenant mis en place un programme de test pour un won numérique et publié une roadmap pour le projet.

Une feuille de route pour la MNBC coréenne

Selon les informations publiées sur le site de la banque centrale, la Corée du Sud passerait la seconde concernant une hypothétique monnaie numérique de banque centrale : voilà qu’elle lancerait bel et bien son projet d’expérimentation d’une telle devise numérique, appelé à durer jusqu’en décembre 2021. Son but : identifier les éléments techniques et législatifs nécessaires à la création et à l’émission d’une MNBC coréenne.

Le programme du projet serait censé évoluer dans le temps selon le calendrier suivant :

  • Définition des prérequis de la MNBC (mars 2020 – juillet 2020),
  • Revue technologique (avril 2020 – août 2020),
  • Analyse des procédés opérationnels (septembre 2020 – décembre 2020),
  • Conception et test de la MNBC et de son système (janvier 2021 – décembre 2021).

Le groupe de travail nommé est composé d’experts du secteur des nouvelles technologies et de juristes, le tout chapeauté par les services de la Banque de Corée.

La Corée du Sud, malgré ses relations complexes avec l’écosystème crypto, entend tirer son épingle du jeu des monnaies numériques de banques centrales : ce ne sera pas une grande surprise, puisque comme vous avez dû le comprendre, ces dernières deviennent un enjeu stratégique de taille pour les États.

Réfléchir, mais sans se presser

Le document de 6 pages publié par la banque centrale coréenne débute par un bref tour d’horizon des progrès en matière de cryptomonnaies nationales. Il évoque le cas de la Suède et de la Chine qui semblent être les plus avancés, mais aussi celui des États-Unis toujours réticents face à ce cas d’usage plus ou moins blockchainisé.

L’institution bancaire met clairement en avant sa volonté de ne pas être laissée pour compte dans cette course à la recherche numérique et souhaite “préparer activement l’émission en réponse à l’émergence” des devises numériques nationales.

Toutefois, dans un pays où la demande de cash ne faiblit pas, avec un marché des paiements qui reste compétitif au niveau international et une inclusion financière parmi les plus fortes au monde, l’on comprend bien que la Corée du Sud n’a pas l’intention de mettre la charrue avant les bœufs : si expérimentation il y aura, elle sera contrôlée. 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici