Turquie : une cryptomonnaie d’Etat finalisée en 2020, selon Erdogan

Trading du CoinTrading du Coin

Nul besoin de vous rappeler que presque tous les pays du monde sont entrés dans une phase de “cryptomania” pour gagner la course de la monnaie numérique, après avoir dénigré pendant des années les cryptos (tout un paradoxe). Cette fois, c’est la Turquie qui affirme être prête à lancer sa “cryptomonnaie” d’État, et ce dès 2020 !

Selon un document publié dans le Journal Officiel du gouvernement turc, Recep Tayyip Erdogan a annoncé dans son programme présidentiel annuel qu’une lire numérique nationale, basée sur la blockchain, devrait être émise par la Banque centrale du pays en 2020.

En effet, les tests de « paiements instantanés » qui vont être effectués avec cette monnaie numérique de banque centrale (CBDC) seraient censés être finalisés d’ici à la fin d’année prochaine.

« L’objectif principal est d’établir un secteur financier doté d’une structure institutionnelle solide, capable de répondre aux besoins de financement de l’économie réelle à moindre coût, d’offrir différents instruments financiers à une large base d’investisseurs (…) et soutenir l’objectif d’Istanbul de devenir une place financière mondiale attractive. »

D’après Cointelegraph, la Turquie chercherait également à mettre en œuvre la technologie des registres distribués (DLT) dans les services de transport, de douanes, ainsi que dans divers autres services publics et administrations.

Les difficultés de la lire turque, dont le cours a chuté régulièrement au sein du marché des devises, ainsi que la menace d’autres monnaies numériques (en Chine, en Europe, ou encore la Libra) incite la Turquie à ne pas se laisser distancer. 2020 s’annonce déjà comme une année chargée en cryptomonnaies d’État ou de grands groupes privés.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar