Tsunami d’argent institutionnel sur Bitcoin dès le feu vert d’un ETF spot BTC

Bitcoin inondé d’argent frais ? – Malgré l’acceptation d’un premier ETF Bitcoin (BTC) en octobre 2022, la Securities and Exchange Commisison (SEC) fait maintenant blocus contre un ETF « spot ». Pourtant, une telle version reposant de vrais bitcoins, et non des contrats à terme, est le seul barrage retenant une immense vague d’investissements institutionnels dans le roi des cryptos.

Malgré 26 000 milliards $ d’actifs sous gestion, ils ne rêvent que de Bitcoin

Depuis bientôt 6 mois, le gendarme des marchés financiers américains, la Securities and Exchange Commisison, mène un véritable blocage de toute demande d’ETF spot sur Bitcoin. Ce type de fonds négociés en bourse (exchange-traded funds) dit « spot » impliquent de détenir un sous-jacent dans l’actif, donc ici, des bitcoins.

La SEC n’a effectivement accordé jusqu’ici que des ETF se basant sur des produits dérivés (contrats à terme, ou futures) de Bitcoin, qui ne sont que simplement indexés sur le cours du BTC, sans nécessité d’en détenir réellement.

Pourtant, une récente enquête de la bourse du NASDAQ, auprès de 500 conseillers financiers, montre que les investisseurs sont très impatients de miser gros sur un ETF spot de Bitcoin. Selon ce sondage, une vaste majorité de 72% de ces experts financiers seraient « prêts à investir les fonds de leurs clients » dans la cryptomonnaie, si un ETF spot était accepté aux États-Unis – il en existe déjà dans le reste du monde, notamment au Canada depuis décembre 2021.

Une baleine, un gros investisseur, dans une mer de Bitcoin
Les investisseurs institutionnels impatients d’acheter du Bitcoin

>> Trading Spot ou produits dérivés Bitcoin, faites votre choix sur Binance (lien affilié) <<

La moitié de ces experts rongent leur frein sur les ETF futures BTC

Au total, les conseillers d’investissement interrogés contrôlent la bagatelle de 26 000 milliards de dollars d’actifs pour le compte de leurs (très) riches clients – soit 13 fois la taille de tout le marché des crypto actifs.

Ceux d’entre eux qui ont déjà croqué à Bitcoin d’une façon ou d’une autre en veulent toujours plus. Les conseillers qui ont déjà investi dans les cryptomonnaies sont ainsi 86% à prévoir d’augmenter leurs allocations au cours des 12 prochains mois. Encore plus bullish (haussier), très exactement 0,00 % (aucun) de ces experts ont l’intention de réduire leurs allocations : c’est du HODL institutionnel !

D’ailleurs, en attendant désespérément que la SEC se décide à accepter des ETF spot de Bitcoin, ces conseillers financiers sont 50% à se contenter (donc à avoir déjà investi) dans des ETF de contrats à terme indexés sur les prix de Bitcoin. Et 28% de plus envisagent de commencer à les utiliser au cours des 12 prochains mois, à défaut de mieux.

Avec une proportion moyenne conseillée de 6% d’investissement en crypto, on imagine ce que cela donnerait à l’échelle de cette gargantuesque combinaison de portfolios institutionnels – quasiment un doublement de la valorisation totale du marché actuel des crypto actifs. On comprend aussi pourquoi tant de demandes d’ETF spot du BTC tentent de submerger la SEC. La digue qui retient cette manne d’argent institutionnel va-t-elle bientôt rompre ? En tout cas, le fonds d’investissement Bitcoin de Grayscale (le GBTC) fait tout pour.

Les institutionnels veulent investir massivement dans le Bitcoin ! L’avantage, c’est que vous pouvez le faire avant eux. Qu’attendez-vous pour monter dans le train ? Inscrivez vous vite sur Binance la plateforme crypto leader du secteur (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour