Triste d’être devenu riche avec Bitcoin, il offre un million d’euros au Parti Vert Allemand

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

L'argent “énergivore” n'aurait-il pas d'odeur finalement ?Bitcoin est généreux pour ceux qui croient en lui, mais certains de ceux-là ne sont pas très reconnaissants, voire pas du tout. C’est le cas d’un développeur allemand, devenu riche grâce au roi des cryptos, mais qui a donné une fortune à un parti politique qui dénonce Bitcoin comme un vilain monstre énergivore.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Qu’est-ce Bitcoin lui a fait pour mériter ça ?

Sans nul doute influencé par le mythe catastrophiste récurrent sur la consommation d’électricité du réseau Bitcoin (BTC), un développeur de logiciel allemand – Moritz Schmidt – a voulu faire pénitence de son pêché : avoir fait d’énormes bénéfices grâce à la crypto inventée par Satoshi Nakamoto.

Le parti écologiste allemand a ainsi reçu un don d'un million d'euros provenant des gains réalisés par le développeur sur Bitcoin.

Selon la porte-parole du parti des Verts en Allemagne, citée par le journal Zeit :

« Le donateur nous a fait comprendre qu'il considère ses bénéfices comme une richesse non méritée, et qu'il ne veut pas la revendiquer pour lui-même. À la place, il veut l’utiliser de manière sociale, pour quelque chose qui correspond à ses convictions (…) il porte un regard critique sur l'écosystème de Bitcoin, notamment parce que les opérations informatiques nécessaires consomment d'énormes quantités d'électricité (sic) ».

Pour être totalement franc, on finit par être lassé de devoir répéter que la portée et l’utilité de Bitcoin sont infiniment supérieures à sa consommation électrique. Répéter quelles sont les principales sources d’énergies utilisées, à savoir l’énergie excédentairequi sinon serait gâchée/inutilisée – de barrages hydroélectriques (qui sont une source d’énergie renouvelable qui plus est).

En attendant, ce sont les Verts allemands qui se frottent les mains, car ils n'ont pas refusé cet argent “sale” (ou du moins “polluant”) selon leurs propres critères. En effet, c’est ce bitcoiner repenti qui est la source de leur plus gros don de l’année 2021. Largement de quoi financer plusieurs campagnes de dénigrement de Bitcoin, l’une des seules formes monnaies (avec l’or) qui n’a cessé de s’apprécier dans le temps, contrairement aux monnaies fiduciaires inflationnistes.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. JM dit :

    Oui enfin les cartes graphiques, les laptops gamers, les asics et compagnies utilisés en masse pour miner, vous n’allez pas nous faire croire que c’est écolo quand même ?

    • Cryptoracl dit :

      Le système bancaire actuel est-il écolo, l’impression de la monnaie physique est-elle écolo ? Les cartes de paiements sont-elles écolo ? J’aimerais bien savoir si c’est plus écolo que la Crypto

    • Seb dit :

      Et la conso énergétique pour faire fonctionner le monde financier “non crypto”, on en parle ?

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER