La schizophrénie russe autour du Bitcoin et des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

Il y a déjà plusieurs jours, le ministre adjoint des finances russe, Alexey Moiseev, a déclaré qu’il s’attendait à ce que la législation sur les cryptomonnaies interdise les paiements effectués par ce biais.

La Russie et les cryptomonnaies

La Russie s’est avérée être un pays très intéressant pour les cryptomonnaies. Il y a tellement d’opinions différentes au sein du gouvernement sur le Bitcoin, qu’il devient difficile de suivre l’évolution de la régulation. D’un côté, le gouvernement veut lancer des installations minières de Bitcoin, alors que certains politiciens comme Alexey Moiseev s’opposent totalement au concept des paiements en cryptomonnaies.

La position du ministre adjoint des finances

Pour Alexey Moiseev, le Bitcoin devrait être classé comme une sorte d’actif et être limité aux investisseurs qualifiés. Il a déclaré aux journalistes que la cryptomonnaie serait sûrement interdite en raison de sa volatilité et des risques liés au piratage informatique.

« Il ne fait aucun doute que les paiements en cryptomonnaies seront interdits. À mon avis, dans un pays où des millions de personnes ont souffert de schémas pyramidales, nous ne pouvons laisser cette situation se reproduire de nouveau et laisser des citoyens vendre leur maison pour investir dans la cryptomonnaie. » Alexey Moiseev

Des désaccords au sein du gouvernement

Malgré ces déclarations vigoureuses à l’encontre des cryptomonnaies de la part du ministre adjoint des finances, d’autres membres de la Douma ont adopté une attitude plus souple.

Anatoly Aksakov, directeur du comité de la Douma pour les marchés financiers a clairement indiqué qu’aucun plan global n’avait abouti. Il a déclaré aux journalistes :

« Les discussions se poursuivront. Quoi qu’il en soit, il existe un marché. Il se développe rapidement, et il y a certains avantages qui pourraient être utilisés. Je veux parler des avantages associés à l’attraction d’investissements pour des projets par le biais d’ICO. J’ai une attitude positive à cet égard, mais il y a d’autres points de vue. Pour prendre une décision, un consensus sera nécessaire. »

Dans tous les cas la bataille, pour savoir comment les cryptomonnaies seront réglementées dans le pays, va se poursuivre. La Russie pourrait devenir une région test afin de savoir s’il est possible pour un gouvernement de réellement interdire le Bitcoin et les cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Cointelegraphnewsbtc.comCoindesk

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Romain
Cofondateur du Journal du Coin et crypto-addict depuis plusieurs années. J'aime partager ma passion et aider les nouveaux arrivants à évoluer dans cet univers. Vous pouvez me retrouver tous les lundis sur notre chaîne YouTube pour notre JTduCoin.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] sa position hostile concernant une future régulation. On vous avait parlé de leur tendance quasi-schizophrénique avec un double discours, à la fois anti Bitcoin & pro […]