Russie-cryptoactifs

Russie : 120 000 utilisateurs de Bitcoin (BTC) à Moscou

Trading du CoinTrading du Coin

La métrique du jour, sur l’état d’adoption des cryptomonnaies, nous vient de Russie, et plus précisément de Moscou où résident plus de 120 000 bitcoiners.

Le pays n’étant pas ouvertement hostile aux cryptos, la Banque Centrale russe ayant même mené une ICO expérimentale, il est intéressant d’avoir une idée de l’adoption des technologies liées aux blockchains par ses citoyens.

C’est un sondage de Yandex, portant sur 1000 habitants de Moscou, qui révèle que 1% des Moscovites seraient des utilisateurs de Bitcoin (BTC), soit environ 120 000 personnes, sur les 12 millions d’habitants que compte la capitale russe.

Ces chiffres montrent d’une part un accès aux cryptomonnaies. Mais surtout que, malgré le fait que le cadre réglementaire pour Bitcoin et les cryptos n’ait toujours pas été clarifié dans le pays, ces utilisateurs ne s’empêchent pas de s’en servir, malgré cette zone grise.

Plus généralement, l’échantillon de l’enquête utilisait de la monnaie sous forme numérique à 16%. D’après les réponses concernant les cryptoactifs : 5% de Moscovites supplémentaires « aimeraient essayer un tel mode de paiement ».

L’adoption ne se fait évidemment pas au rythme que souhaiterait tout bon crypto-enthousiaste, mais une base solide semble commencer à se constituer.

Sources : Bitcoinist || Images from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
oscar2000
Invité
oscar2000

intervalle de confiance à 95 % d’un tel sondage : 0,4 % à 1,6 %
extrapolé à la population moscovite : 48 000 à 192 000… de 1 à 4…
il aurait fallu au minimum mettre l’information au conditionnel, et pour les puristes, il n’aurait pas fallu faire paraître cet article.