Bitcoin « Prix Nobel de l’investissement » selon la référence The Economist

Bitcoin, une valeur sûre ? – L’époque où les financiers et économistes se moquaient de Bitcoin (BTC) est bien loin. Désormais, même des dirigeants du plus grand fonds de la planète, BlackRock, envisagent une forte croissance de la valeur du roi des cryptos. Aujourd’hui, c’est le prestigieux journal The Economist qui donne un avis favorable sur l’investissement dans le roi des cryptomonnaies.

Un prix Nobel d’économie pour Bitcoin ?

Imprimé pour la première fois en 1843, le journal économique britannique The Economist est une référence dans le domaine des actualités et de la finance, à l’échelle mondiale.

Or, non seulement cette revue prestigieuse parle positivement de Bitcoin dans un récent article, mais elle dit même qu’investir dans la cryptomonnaie inventée par Satoshi Nakamoto est « une stratégie de diversification digne d’un prix Nobel ». Rien que ça !

Pour soutenir ces mots forts, le journaliste John O’Sullivan cite, dans cet article, le prix Nobel d’économie de 1990, Harry Markowitz :

« La diversification est à la fois respectable et pleine de sens ; une règle de comportement qui ne prend pas en compte la supériorité de la diversification doit être rejetée à la fois comme hypothèse et comme maxime. »

Toute l’idée derrière le génie de Markowitz a été de montrer que la diversification peut réduire la volatilité sans sacrifier les rendements.

Une petite goutte de Bitcoin, idéale pour apporter du piquant dans un portfolio ? - The Economist
Illustration de Bitcoin en tant que bon investissement dans un portfolio – Source : The Economist

>> Prêt à rentrer dans le crypto-game ? Swissborg vous attend et vous offre 100 euros <<

Bitcoin, un parfait outil de diversification de portefeuille ?

Si Bitcoin et la cohorte de cryptos qu’il a engendrée semblent coller à la définition d’un moyen de diversification, c’est part leur rendement, leur volatilité et leur faible corrélation avec les autres classes d’actifs existantes :

« [Bitcoin] est peut-être très volatil, mais au cours de sa courte existence, il a également affiché des rendements globaux élevés. Fait important : il a également tendance à évoluer indépendamment des autres actifs. Depuis 2018, la corrélation entre Bitcoin et les actions de toutes les géographies se situe entre 0,2 et 0,3. Sur des horizons de temps plus longs, elle est encore plus faible. Sa corrélation avec l’immobilier et les obligations est tout aussi faible. Cela en fait une excellente source potentielle de diversification. »

Le journaliste expose également que cela pourrait expliquer pourquoi un très grand et réputé investisseur, comme le milliardaire Paul Tudor Jones, souhaite détenir 5 % de son portefeuille en bitcoins.

L’analyste économique en arrive à la conclusion suivante : même avec une faible allocation de 1 % en bitcoins, un portefeuille d’investissement présenterait de meilleures caractéristiques de risques et de rendements qu’un portefeuille sans aucune allocation de BTC. Un sacré coup donné au sempiternelle reproche de la volatilité.

En plus de son potentiel pour la diversification de portefeuille d’investissement, Bitcoin est également considéré comme une réserve de valeur par certains. C’est d’ailleurs le tout aussi réputé média Bloomberg qui accorde ce statut de valeur refuge à Bitcoin, lui promettant d’atteindre les 100 000 dollars au passage.

Tous les signaux clignotent au vert, mais vous n’avez toujours ni Bitcoin, ni Ether ? il est temps de remédier à ce malentendu ! Pour rentrer dans l’industrie du bon pied, une offre exceptionnelle vous attend sur la plateforme Swissborg qui vous offre jusqu’à 100€ en cryptomonnaies lors de votre inscription (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour