Rapport de VanEck : Bitcoin, c’est de l’or !

Trading du CoinTrading du Coin

Bien loin d’avoir renoncé à Bitcoin malgré le retrait de leur demande d’ETF BTC il y a un peu moins d’un mois, la société VanEck vient de diffuser un rapport complet consacré au roi des cryptomonnaies. Selon leurs auteurs, Bitcoin serait destiné à devenir l’or 2.0, digne successeur de son ancêtre métallique.

De l’or métal à l’or numérique, il n’y a qu’un pas

Ce mercredi 9 octobre, la firme VanEck a publié un rapport s’intéressant à Bitcoin en tant qu’investissement, établissant notamment des comparaisons avec d’autres classes d’actifs financiers.

Notons que ce rapport a pour but de présenter aux investisseurs institutionnels, de bonnes raisons d’investir une partie de leurs larges portefeuilles dans des bitcoins. Et en matière d’investissement, VanEck s’y connait plutôt bien !

Jugez plutôt : peu avant la fin de l’étalon-or, décrétée unilatéralement en 1971 par le président américain Nixon (mettant fin à l’adossement du dollar sur l’or), la société VanEck avait misé gros sur ce que certains voulaient alors dénigrer en l’appelant “la relique barbare“. Le prix de l’or était jusqu’alors fixé à 35 $ l’once (31,1 grammes). Avec une once du précieux métal aujourd’hui à 1500 $, on comprend pourquoi VanEck s’est taillé une très bonne réputation dans le milieu des investisseurs institutionnels.

Et justement, pour VanEck, Bitcoin a tout à fait le potentiel pour devenir à terme le seul et unique or numérique.

Comparaison entre l’or, les monnaies fiduciaires et Bitcoin ; Source : rapport de VanEck

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le seul “défaut” de Bitcoin évoqué par les analystes de VanEck concerne bien son impact potentiel sur la souveraineté des États : ces derniers n’auraient plus la même marge de manœuvre monétaire dans l’hypothèse où Bitcoin deviendrait un standard mondial.

Si l’on ajoute que le BTC est notamment plus transportable, fractionnable et sécurisé (vis-à-vis de la contrefaçon) que son vénérable ancêtre, alors l’on peut considérer que Bitcoin a bien un bel avenir devant lui.

Sur plusieurs années, Bitcoin surperforme tous les autres actifs

Autre point mis en évidence par le rapport de VanEck, sur les trois et les cinq dernières années, l’investissement en Bitcoin est de loin le plus performant. Une moyenne de 82% de croissance annuelle depuis 5 ans, et même de 167% par an sur les trois dernières années. Et ce malgré l’éclatement de la bulle de fin 2017 !

Derrière, seul le SP500l’indice phare du marché US, similaire au CAC40 français – arrive péniblement à dépasser les 10% de rendement annuel sur de si longues durées.

Source : rapport de VanEck

Et autre point positif pour les investisseurs institutionnels (ou particuliers d’ailleurs) : selon VanEck, allouer même une petite partie de son portefeuille d’investissement à du Bitcoin permettrait d’améliorer nettement son rendement global.

Comme le montre le graphique ci-dessous, insérer 3%, ou 1%, ou même 0,5% de BTC dans un portefeuille constitué auparavant de seulement 60% d’actions et de 40% d’obligations permettrait à un investisseur institutionnel de gagner quelques pourcents de rendement annuel.

Source : rapport de VanEck

Pour le reste, VanEck prêche pour sa paroisse, bien évidemment, et il serait tout à fait normal de lui reprocher un possible excès d’optimisme. Pour autant, les développements actuels du réseau Bitcoin (comme le Lightning Network) enchantent les auteurs de ce rapport et leur font espérer des lendemains qui chantent pour Bitcoin et son statut supposé mais discuté de valeur refuge.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar