Quebec : le prix de l’électricité pour les mineurs augmente

HydroQuebec, fournisseur d’électricité appartenant à l’État québécois, annonçait déjà courant février 2018 qu’il réfléchissait à différencier les tarifs de l’hydroélectricité pour les groupes industriels lui demandant des permis, afin de venir s’établir au Québec et miner des cryptomonnaies.

La rumeur s’est confirmée dans la semaine, avec l’annonce officielle de la mise en place d’un tarif temporaire majoré (15 centimes/kWh), dans l’attente de l’évaluation par un comité ad-hoc des tarifs proposés à l’étranger, avec la possibilité de proposer alors un tarif spécial dans le même ordre de grandeur que ces tarifs recensés.

De plus, HydroQuebec prévoit de sélectionner les entreprises souhaitant s’installer et n’allouer que 500 megawatts d’énergie au secteur, là où les demandes actuelles en attente dépasseraient déjà les 15000 megawatts (selon HydroQuebec).

Le tarif temporaire est fixé supposément jusqu’au 28 juin 2018, avec de nouveaux tarifs réglementaires « adaptés » censés être mis en place ensuite.

Source : Forex.Quebec || Image from Shutterstock

Grégory Guittard

Directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Commentaires

4 responses à “Quebec : le prix de l’électricité pour les mineurs augmente


Cryptatometrader44
Encore un groupe étatique qui n'a rien compris ...Et qui crée de la distorsion de concurrence a l'encontre de ses intérêts. Cette province du canada, avec son électricité hydraulique abondante vend son électricité a perte a son ogre de voisin étasunien et veut maintenant bloquer 15GW de projet miniers alors même que le canada est une fédération minière (de matière physique cette fois)toute entière. A mon avis, le lavage de cerveau médiatique va bon train au Québec... Et tout ça sans aucune explications ni statistiques pour étayer leurs argumentations. Bah oui, ils n'ont aucune statistiques sur rien dans cette province. En particulier sur l'énergie. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est l'universitaire célère au Québec Normand Mousseau lui-même ! De la même manière qu'ils sont fermé Gentilly, ils ferment les portes au mineurs numériques pour des raisons irrationnelles et insensés ! Le Québec montre encore fois sa moutonnerie et aussi sa mougeonnerie !
Répondre · Il y a 4 ans

bibish
Une des meilleures réponses que j'ai lu en commentaire depuis des lustres ! Ils sont en train de se tirer une balle dans le pied....que vont faire ces industries...et bien elles vont simplement changer de secteurs vu qu'elles bossent là ou l'énergie est la moins cher ! Perte d'emploies et de bénéfices et de nouveaux habitants à la clé pour cette région grâce à HydroQuebec.... *clap *clap
Répondre · Il y a 4 ans

BBDC
Une précision: seuls les nouveaux entrants sont concernés, cela signifie juste qu'il n'y aura pas de nouvelles compagnies. Pas que le mining ne va pas continuer à se développer à mesure des possibilités d'Hydroquébec. Hydroquebec a dit welcome aux mineurs, elle a maintenant des partenaires mineurs en nombre suffisant pour gérer un plan de développement maitrisé. Donc, pas de nouveaux entrants. Ca n'est pas une mauvaise nouvelle en soi: ça démontre que le mining se régule en fonction de ce que les compagnies d'électricité peuvent raisonablement lui accorder sans désservir leurs clients existants, les entreprises et les populations. Ca devrait rassurer ceux qui calculent que le mining consommera sous peu plus que la terre entière. :-)
Répondre · Il y a 4 ans

Lucas E.
Merci pour ces précisions Sebastien ;)
Répondre · Il y a 4 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour