Une publicité dans le Wall Street Journal se moque de Jamie Dimon

0

Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan, est encore revenu sur ses propos qualifiant le bitcoin de « fraude ». Légèrement plus timoré, ses propos ont été reportés par CNBC.

La publicité du Wall Street Journal

« Je ne le placerai pas haut dans la liste des choses importantes de ce monde. Mais je ne parlerai plus du bitcoin désormais. » Jamie Dimon, PDG de JPMorgan

Ces propos interviennent à la suite du tollé médiatique qu’avait provoqué ses commentaires, menaçant notamment de renvoi tout trader de sa firme investissant dans les cryptomonnaies. Et c’est ainsi que la startup Suisse Eidoo – qui a lancé un porte monnaie digital pour l’Ethereum – a décidé de surfer sur la vague en adressant un pic direct à Jamie. Pour ne pas passer par quatre chemins, ces derniers se sont permis une page dans le fameux Wall Street Journal. Prenant Jamie au mot, la pub déclare :

« Peut-être que Jamie va vous virer. Mais, vous serez libre de trader dans le monde crypto »

Un coup bas plutôt coûteux, puisqu’une page de pub dans le journal est estimée aux alentours de 250 000$ selon CNBC.

Hypocrisie ou plan d’attaque ?

Jamie aura donc bien diverti le mois dernier. Mais en filigrane se dessinait d’autres projets pour JPMorgan. Pendant ce temps, comme dans un monde parallèle, Barth Stephens, co-fondateur du capital risque Blockchain Capital, a été invité pour donner une conférence à San Fransisco. Confus, il a twitté :

« Pendant que Jamie Dimon de JPMorgan clashait le Bitcoin, ses bureaux à San Fransisco recevaient BlockchainCap, PanteraCapital, BoostVC et PolyChainFund ... » Bart Stephens

Alors sur quel pied danser ? Il est dur d’imaginer que des investisseurs, à ce point au fait de l’actualité,  boudent un marché très porteur par ignorance du sujet. On est bien plus tenté de les imaginer aux commandes d’un agenda déjà établi, et que le discours publics ne soient qu’une façade pour influencer les cours. Cela dit, ce serait peut-être surestimer l’influence qu’une seule entité peut avoir.

En y regardant de plus près, leur attitude confuse peut finalement être révélatrice. Les institutions bancaires ont été à la tête d’un monopole incontesté depuis des centaines d’années. Impossible d’imaginer la monnaie sans banque. Et pourtant, voilà maintenant 9 ans qu’une alternative a été proposée, une alternative logique, supportée par une technologie innovante et surtout totalement décentralisée.

Recevez tous les matins à 8h un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : CNBC Coin Telegraph Coindesk

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).