Le marché africain du Bitcoin s’envole.

0

Dans de précédents articles, nous vous avions parlé de certaines initiatives africaines concernant les crypto-monnaies comme Bitpesa ou Shopnow.ng. Cette fois ci, nous allons aborder  le marché africain du Bitcoin qui montre des signes très encourageants de progression.

En effet, après le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud, c’est au tour de la Tanzanie d’afficher une croissance assez impressionnante.

Selon les données de coin.dance, nous pouvons remarquer une très grosse augmentation du volume d’échanges tanzaniens sur localbitcoins, qui s’il, certes, n’est pas impressionnant en terme de monnaie fiduciaire (83 millions de shillings tanzaniens la semaine dernière et 50 millions cette semaine, soit environ 32 000  et 19 000 euros) par rapport au pays occidentaux, montre un véritable engouement pour les crypto-monnaies.

Marché tanzanien sur localbitcoins (1 tanzanian shilling = 0,000383 euro).

La petite chute en terme de volume de cette semaine peut sûrement être expliquée par la hausse du prix du Bitcoin après sa chute de la semaine dernière ayant poussé les investisseurs tanzaniens à acheter puis à profiter du fort retour du Bitcoin pour vendre et dégager ainsi un bénéfice substantiel.

Les marchés nigérians et kényans continuent eux aussi leurs fortes et constantes progressions, avec respectivement 2 650 000 € et 175 500 €, preuve que les crypto-monnaies sont de plus en plus acceptées.

Marché nigérian sur localbitcoins (1 nigerian naira = 0.00272 euro).

 

Marché kényan sur localbitcoins (1 kenyan shilling = 0.00826 euro).

Les économies si particulières et la corruption régnante des pays africains poussent de plus en plus d’investisseurs à se tourner vers la relative sécurité de la blockchain et son système décentralisé.
Il est fort à parier que nous allons continuer à observer une croissance du marché dans ces pays et dans le continent africain au complet.

Source : Cointelegraph