Foot

Les paris sportifs : une niche d’adoption pour les cryptomonnaies ?

Trading du CoinTrading du Coin

L’adoption des nouvelles monnaies numériques passe nécessairement par leur utilisation dans toutes sortes de transactions du quotidien. De leur côté, les paris sportifs ont pris une part importante dans le monde des jeux d’argent, particulièrement depuis l’apparition de sites de paris en ligne : ils représentent un cas d’application tout désigné pour les cryptomonnaies.

Une manne financière et des millions d’utilisateurs potentiels

Au cours des deux dernières décennies, le secteur des paris sportifs a littéralement explosé avec la popularisation d’internet et la légalisation de sites en ligne, proposant de parier sur divers matchs et compétitions de toutes sortes, dépassant de loin l’ancien cadre des paris hippiques.

Selon la European Gaming and Betting Association (EGBA), qui régule les jeux d’argent au sein de l’Union européenne, le marché des paris sportifs en ligne en Europe se chiffre à 21,5 milliards d’euros en 2018, avec plus de 12 millions d’utilisateurs recensés auprès des sites autorisés par l’EGBA.

Malheureusement, les cryptomonnaies n’ont pour l’instant que très peu pénétré ce marché des paris sportifs. Voire pas du tout en France, où le top site paris sportif ne propose pas encore Bitcoin et les cryptos comme options de paiements et de jeu.

En allant voir chez nos voisins, on peut constater que les cryptoactifs les plus acceptées sur les sites de paris sportifs en ligne sont Bitcoin (BTC) en premier lieu (ce qui n’étonnera personne), suivi ensuite d’Ethereum (ETH), de Litecoin (LTC) et de Bitcoin cash (BCH), et plus rarement de Monero (XMR) et XRP.

Quelles avancées les blockchains pourraient apporter aux paris sportifs ?

Si les paris sportifs peuvent apporter des utilisateurs aux cryptomonnaies et faciliter leur adoption, la technologie des blockchains peut elle aussi apporter beaucoup en retour à ce secteur d’activité.

Par la disparition de tiers de confiance (potentiellement faillibles), les blockchains peuvent permettre :

  • de garantir les paiements en cas de gain des parieurs ;
  • introduire la transparence dans les transactions entre bookmakers et parieurs ;
  • faciliter l’authentification et limiter ainsi d’autant les risques d’usurpation d’identité ;
  • garantir la confidentialité des données personnelles des utilisateurs.

Et cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, on aurait également pu citer la disparition du risque de vol de données de cartes bancaires, où les innombrables applications des smart contracts d’Ethereum qui permettront de programmer des accords complexes entre parieurs et bookmakers.

Si l’avènement d’Internet a métamorphosé l’industrie des paris sportifs, la technologie des registres distribués (DLT) pourraient bien s’annoncer comme une nouvelle évolution majeure du secteur. L’un et l’autre s’apportant un bénéfice de croissance mutuel, en augmentant la confiance entre les acteurs et en exposant les nombreuses qualités des cryptomonnaies.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar