Le jour où Bitcoin a failli tomber à zéro

Trading du CoinTrading du Coin

Mauvaise pente – La chute fulgurante de Bitcoin (BTC) le jeudi 12 mars n’aura échappé à personne dans la cryptosphère. Le trading sur marge et les effets de levier seraient en bonne partie responsable de cet effondrement, avec notamment 1,2 milliards de dollars de positions liquidées sur BitMEX. Mais cela aurait pu être encore bien plus dramatique, si BitMEX n’avait pas temporairement coupé sa plateforme cette journée-là.

1 200 000 000 $ liquidés en quelques heures

Lors du véritable “jeudi noir” du marché des cryptoactifs la semaine dernière, les cours de Bitcoin ont connu une chute libre, qui a même brièvement mené le roi des cryptomonnaies en dessous des 4000 $.

Avant d’en venir au vif du sujet, il faut commencer par illustrer ce qu’est un effet de levier. Dans le trading classique (« spot » en anglais), il n’y a pas d’effet de levier : pour perdre toute sa mise – disons 1000€ – il faut que l’actif acheté aille jusqu’à 0€ pour perdre 100% de sa mise.

Maintenant, avec un effet de levier x5 – par exemple – il suffit que le même actif perde 20% pour perdre l’intégralité de sa mise. Alors imaginez avec un levier x100 : seulement 1% de variation dans le mauvais et la position est liquidée. Sur le marché des cryptomonnaies, cela revient exactement au même que miser tout votre argent sur rouge ou noir au casino, vous aurez autant de chance !

Et c’est malheureusement ce qui s’est produit sur BitMEX le 12 mars dernier : avec un prix du BTC passant de 7 900 $ à 3 600 $soit plus de 50% de chute -, même le moindre petit effet de levier x2 a pu se retrouver liquidé. Résultat : 1,2 milliards de dollars de positions liquidées sur la seule plateforme de BitMEX, en moins de 24h.

Quand l’arrêt de BitMEX a sauvé Bitcoin du zéro absolu

LongHash a étudié de près les effets du “leverage” sur le récent crash du marché des cryptos : peu avant que la plateforme BitMEX passe hors ligne le 12 mars, il ne restait plus que 18 millions de dollars d’ordres d’achat contre 200 millions de dollars d’ordres de vente dans le mécanisme de liquidation.

« Lorsque BitMEX a décidé de passer hors-ligne, le prix de Bitcoin a commencé à se redresser sur d’autres bourses, car le système de liquidation a cessé de liquider davantage de BTC. D’une certaine manière, la mise hors ligne de BitMEX a agi comme un coupe-circuit, empêchant le marché de s’effondrer à des niveaux sans précédent ».

D’après LongHash, qui cite Ari Paul, associé directeur de BlockTower Capi :

« lorsque le prix de Bitcoin est passé en dessous de 4 800 dollars, les investisseurs n’ont pas choisi de vendre. La pression de vente est venue principalement de BitMEX et de ses grandes liquidations, qui se sont transformées [automatiquement] en ordres de vente sur le marché ».

Brendan Blumer, le PDG de Block.one à l’origine d’EOS, a assez bien résumé la situation sur ce sujet. A ses yeux, tant que Bitcoin et les cryptos ne constitueront pas un marché assez important pour être décorrélé des autres marchés classiques, la volatilité liée aux effets de leviers continuera de nous faire passer par de violentes montagnes russes… si les marchés classiques dégringolent, comme c’est le cas actuellement.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

3 Commentaires

  1. Le PDG aura aussi pu préciser qu’il ne s’agit pas d’une monnaie mais d’une valeur spéculative…Continuons la DeFi, ou l’importation de la finance traditionnelle dans l’écosystème crypto !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici