fred

La réserve fédérale de Saint Louis ajoute les valeurs historiques de 4 cryptos sur son site

Trading du CoinTrading du Coin

La Banque de la réserve fédérale de St Louis ajoute l’indice de 4 prix cryptos (BTC-ETH-BCH-LTC) à ses graphiques de prix. L’historique de ces prix remontera jusqu’à décembre 2014 pour BTC, mai/août 2016 pour ETH/LTC et début d’année 2018 pour BCH. Ces données seront désormais mises à jour quotidiennement sur le site de la FED via la base de données fournies par Coinbase.

La FED de St Louis, une réserve fédérale différente des onze autres

fred12, c’est le nombre total de réserves fédérales qui, accompagnées du conseil des gouverneurs de Washington, forme la Banque Centrale des états Unis. Alors que la plupart des institutions financières gouvernementales préfèrent aborder le sujet des cryptos monnaies avec des pincettes et dépeindre le climat actuel comme étant hautement risqué, de nouveau la FED de St Louis essaie tant bien que mal de faire entendre sa voix et se positionne comme extrêmement ouverte à ce sujet, tant sur la partie technologique que sur leurs catégorisations comme titres financiers.

Précédemment mentionné dans notre dernier article, cette dite réserve fédérale avait comparé le bitcoin à d’autres monnaies fiat tels que le Dollar ou l’Euro. Son article terminait alors sur le fait que BTC pouvait être perçu comme une monnaie ordinaire étant donné que, comme les devises nationales, il n’avait pas de valeur intrinsèque.

Durant sa prise de parole lors de la conférence « Consensus » le mois dernier à New-York, le gouverneur James Bullard, a évoqué le rôle important que pourrait jouer les cryptomonnaies dans un avenir proche. La mine préoccupée, il a ajouté que ces actifs pouvaient faire revenir le paysage monétaire à un « système monétaire non-uniforme », comme cela avait été le cas au cours des siècles passés. Sur cette lancée, il a alors avancé que :

“Les cryptomonnaies pourraient, de manière involontaire, pousser dans la mauvaise direction essayant de résoudre un problème social important ; le problème étant d’échanger de la valeur sur les marchés”.

federal reserve bank of st louis bitcoinUne vision loin d’être unanimement appréciée

Même si les autres réserves fédérales ne sont pas toutes contres ces innovations, les responsables d’autres branches de la Banque Centrale des Etats-Unis ont été moins amicaux envers les cryptomonnaies.

Le dirigeant de la réserve fédérale d’Atlanta, Raphael Bostic, a quant à lui mis en garde les nouvelles générations lors d’une conférence de ne pas placer leur maigre pécule dans ce type d’actif. Ce dernier a par la suite comparé la valeur des monnaies cryptos à des objets de collections type ours en peluche – les Beanie Babies – ; une grande partie de la population américaine avait, dans les années 90, acheté ce type de peluches pour les revendre par la suite et générer une forte plus value.

De manière similaire, le président de la Réserve fédérale de Minneapolis, Neel Kashkari, avait déclaré en mai dernier que le marché des cryptos était devenu une « farce » et que la technologie blockchain était « probablement plus intéressante et avait plus de potentiel » que le bitcoin.

Pendant que les avis divergents et que les arguments fusent de tous cotés, la réserve fédérale de San Francisco s’était penchée sur des recherches empiriques afin de déterminer la réelle valeur d’un bitcoin. 1800 $, c’est le prix auquel elle est parvenue affirmant qu’il correspondait à peu près au coût de l’exploitation d’un bitcoin. La banque est arrivée à ce chiffre en valorisant la monnaie de Nakamoto par des mesures similaires à celles qui sont souvent appliquées à des matières premières comme l’or et le pétrole.


Sources : FRED ; CCN || Images from Shutterstock

PARTAGER
Jean-Armand Figeac
Jean-Armand est basé en Suisse depuis maintenant 5 ans. Son intérêt marqué pour les fintechs a émergé durant son parcours professionnel et universitaire acquis sur quatre des cinq continents.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.