Pas de Bitcoin pour le Honduras !

Bitcoin, comme dans un rêveLa Banque Centrale du Honduras (BCH) a finalement coupé court aux rumeurs : non, Bitcoin ne sera pas déclaré comme monnaie à cours légal dans le pays. N’en déplaise aux afficionados du roi des cryptos… Le Honduras ne rejoindra pas son voisin le Salvador et gardera la lempira comme seule monnaie jusqu’à nouvel ordre. C’est dommage, la devise du pays « Libre, Souverain et Indépendant » sied parfaitement à Bitcoin.

Bitcoin devient monnaie légale au Honduras…mais seulement sur Twitter

La fête n’aura duré que quelques dizaines d’heures. Pendant ce laps de temps, tous les espoirs ont été permis et tous les mots magiques ont été lâchés. « Merveilleux », « to the moon », « retour du bull market », on allait voir ce qu’on allait voir ! On a même vu des tweets qui avaient l’air vrai et qui donnaient envie d’y croire, genre celui-là par exemple – j’ai caché le nom de l’auteur pour ne pas le mettre dans l’embarras.

Exemple de tweet annonçant - à tort - le Bitcoin comme monnaie à cours légale au Honduras.
Exemple de tweet annonçant la bonne nouvelle – Source : Twitter

C’est carrément la présidente Xiomara Castro qui en avait parlé ! Avec des guillemets ! On avait tout pour faire un bon gros buzz : « les yeux qui regardent », « les flammes », « les petites fusées » ! Les rédactions des médias cryptos – dont la notre – en effervescence et puis…et puis pschitt. Tout s’est dégonflé et la BCH a sifflé fin de la récré.

>> Protégez-vous des incertitudes géopolitiques avec les solutions de rendement de Kucoin (lien affilié). <<

Point de Bitcoin mais peut-être une monnaie numérique de banque centrale (MNBC)

La temporalité est si troublante qu’il semble que la BCH se soit inquiétée des ouï-dire sur les réseaux sociaux. Quelques heures à peine après le début des allégations, elle a publié une déclaration qui mettait fin aux assertions douteuses d’une partie de la communauté. Non, non et non, Bitcoin n’est pas règlementé. Circulez, y’a rien à voir !

La mise au point de la Banque Centrale du Honduras suite aux multiples rumeurs annonçant le Bitcoin comme monnaie à cours légale dans le pays.
Déclaration du 23 mars de la BCH – Source : compte Twitter officiel de l’institution

Voici quelques extraits de cette déclaration :

« Bitcoin pour le moment dans notre pays n’est pas réglementé(…) La BCH ne supervise ni ne garantit les opérations effectuées avec des cryptomonnaies comme moyen de paiement sur le territoire national. »

Alors d’où sont venues ces rumeurs ? Difficile à dire en réalité, mais plusieurs pistes existent :

  • La proximité du pays avec le Salvador qui multiplie les déclarations au sujet de Bitcoin ?
  • L’imminence d’une annonce au sujet d’une monnaie numérique de banque centrale ?

Cette dernière a été confirmée par la BCH qui reconnaît publiquement s’intéresser aux MNBC. Elle a déclaré – toujours le 23 mars – poursuivre « l’étude et l’analyse conceptuelle, technique et juridique » pour « déterminer la faisabilité d’émettre sa propre monnaie numérique de banque centrale, qui serait reconnue comme ayant cours légal dans le pays ». Peut-être que des petits malins ont entendu parler d’une déclaration à propos de cryptomonnaies et qu’ils en ont tirés des conclusions. Manifestement trop hâtives.

Les MNBC seront à tous les coups la grande tendance Printemps-Eté de cette année 2022 tant les projets fleurissent aux quatre coins du monde. Le Journal du Coin rapporte régulièrement toutes les avancées à ce sujet, et on a pas fini d’en parler. Finalement, pas de Bitcoin au Honduras mais une simple confirmation : « la rumeur est le plus vieux média du monde ». Le regretté Jean-François Revel avait raison sans avoir jamais connu le petit oiseau bleu.

Un peu comme la géopolitique, la crypto est parfois complexe à appréhender. Faites le choix de la tranquillité et automatisez vos ordres grâce au Trading Bot de Kucoin. Créez facilement votre stratégie ou copiez celles des meilleurs traders de la plateforme (lien affilié).

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour