Le gendarme boursier européen s’intéressera aux cryptomonnaies en 2020

Trading du CoinTrading du Coin
3.7
(26)

La fête est finie, le shérif arrive en ville – L’autorité européenne des marchés financiers a publié un rapport concernant ses priorités et son orientation stratégique pour 2020-2022. Un encart de ce texte prévoit un durcissement des régulations concernant les cryptomonnaies. Et ça n’est pas vraiment une surprise…

S’adapter à la modernité

Ledit rapport produit par le gendarme boursier européen (ESMA) a été rendu public le 9 janvier. Il détaille les réponses que l’autorité souhaite apporter pour s’adapter aux défis auxquels sera confrontée l’Union européenne sur les différents marchés mondiaux sur la période 2020-2022.

De nombreux points sont donc abordés, et notamment les mutations que pourraient impliquer une finance dite durable, ou encore les risques et opportunités qui vont de pair avec la numérisation croissante des actifs financiers.

Dans un petit paragraphe perdu au milieu des 21 pages du rapport, le sujet des cryptomonnaies est abordé. Si les rédacteurs du rapport admettent que l’évolution très rapide du secteur financier et de l’innovation qui lui est liée a de nombreux impacts positifs – notamment en terme d’automatisation et de réduction des coûts – sur la sphère dans son ensemble, tout n’est pas rose pour autant.

Attention, danger ?

Si les cryptomonnaies sont citées, c’est en effet encore une fois pour les risques supposés qui leurs sont associés. D’abord, parce que les “cybermenaces” sont selon l’ESMA une source de préoccupation de plus en plus croissante pour ses équipes, et on les comprend : le rôle de certaines agences étatiques peu recommandables dans des cyber-attaques est en effet souvent discuté dans les hautes sphères, jusqu’à l’ONU.

Ensuite parce que l’ENSMA estime nécessaire un cadre juridique plus restrictif sur la question des cryptomonnaies à proprement parler.

« Les [questions soulevées par les] dangers des cybermenaces pour le système financier dans son ensemble et [le besoin d’] un cadre juridique solide pour les crypto-actifs deviennent de plus en plus des centres d’intérêt pour l’ESMA. »

Bien qu’aucune proposition claire n’ait pour le moment été faite, la période 2020-2022 s’annonce riche en régulation au niveau européen concernant les cryptomonnaies. A l’heure actuelle, c’est déjà la nouvelle réglementation européenne AMLD5 qui fait faire la grimace dans la cryptosphère, alors que certains services mettent purement et simplement la clé sous la porte.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 3.7 / 5. Nombre de votes : 26

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Mehma
Invité
Mehma

Bonjour
Avez-vous des informations concernant TBC
( The Billion Coin)??
Merci d’avance

Daniel Blin
Invité
Daniel Blin

Je poste ce commentaire à mon avis en vain car l’auteur n’a jamais répondu à une question que je lui ai précédemment posée. Comment ” réagir”face au durcissement de cette régulation future? Qu’y a-t’il à en craindre ou, au contraire, à en attendre?