France : Bruno Le Maire lance une « mission spéciale crypto » dirigée par « un monsieur Bitcoin »

Trading du CoinTrading du Coin

Nous avions relayé dans notre minute régulation les propos de Benjamin Griveaux sur la flat tax. Visiblement, ce défunt tweet était annonciateur, puisque c’est cette fois-ci Bruno Le Maire qui est monté au front de la réglementation, en prenant soin de placer Jean-Pierre Landau en première ligne, une relique, s’il en est.

Une mission spéciale, pour la marche vers la réglementation

Comme dans d’autres pays, Bitcoin commence à prendre de l’envergure en France et le ministère de l’Économie du pays en est conscient. C’est pourquoi, le ministre Bruno Le Maire se penche de plus en plus sur la réglementation cette année, au point de vouloir convaincre le G20 d’en faire une priorité. Bruno Le Maire n’en reste pas là et décide même de lancer une mission spéciale sur les cryptomonnaies. Celui qui a rejoint le clan « En Marche » l’année dernière a déclaré hier :

« Nous voulons une économie stable : nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin. »

Pour mener à bien la fameuse mission, Bruno Le Maire a choisi de la confier à un haut fonctionnaire et ancien pensionnaire de la Banque de France, à savoir Jean-Pierre Landau. Ce dernier aura pour rôle principal de donner des pistes pour mettre en place un cadre réglementaire autour de la cryptomonnaie.

Le Maire l’a annoncé lui-même à la presse en disant :

« J’ai demandé que la présidence argentine du G20 se saisisse de cette question, et je viens de confier à Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, une mission sur les cryptomonnaies. »

Mais qui est « monsieur Bitcoin » ?

Comme l’a annoncé le ministre de l’Économie, Jean-Pierre Landau avait déjà occupé le poste de sous-gouverneur à la Banque de France, entre 2006 et 2011. M. Landau est un homme d’expérience dans le milieu puisqu’il était déjà sous-directeur de la DREEDirection des relations économiques extérieures – dans les années 80, avant de rejoindre le FMI et la Banque mondiale pour y représenter la France.

Le haut fonctionnaire devient aujourd’hui « monsieur Bitcoin », lui qui étudie les risques liés au Bitcoin depuis quelques années déjà. On se rappelle d’ailleurs de ses déclarations datant de 2014, qualifiant la monnaie de « tulipe du XXIe siècle ».

Ravi d’avoir ainsi obtenu la confiance du gouvernement pour un sujet aussi important que le Bitcoin, Jean-Pierre Landau donne un peu plus de précision sur son nouveau rôle :

« Cette mission me proposera des réorientations sur l’évolution de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement, empêcher leur utilisation à des fins d’évasion fiscale, de blanchiment ou de financements d’activités criminelles ou de terrorisme. »

Sources : LesEchos ; Numerama ; BusinessInsider
Image : /Shutterstock.com

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Maxime Huard
Invité
Maxime Huard

Ils ont nommé un vieux briscards qui va tout faire pour lutter contre les innovations pour protéger la banque classique… La France va encore rater le coche avec son mode de pensée “vieux jeu”.

trackback

[…] avec la position de ses partenaires européens sur le sujet. En effet, le ministre des Finances, Bruno le Maire, et le ministre allemand des Finances, Peter Altmaier, ont tous deux déclaré publiquement que les […]

trackback

[…] savions déjà que les cryptomonnaies seraient à l’ordre du jour,‭ ‬comme l’ont prouvé les interventions du Ministre des Finances français‭ ‬Bruno le Maire‭ ‭o‬u, plus récemment,‭ ‬un fonctionnaire japonais cité […]