DGSI Dark Net

DeepDotWeb : 8155 bitcoins gagnés grâce à du parrainage vers le deep web

Trading du CoinTrading du Coin

DeepDotWeb (DDW) était un site mêlant actualités sur le réseau Tor, le deep web et contenait des liens vers diverses places marchandes du deepweb. Les administrateurs de ce site ont été arrêtés le 6 mai dernier. Ils sont accusés d’avoir perçu plus de 8155 bitcoins grâce aux liens de parrainage présent sur leur site et redirigeant vers les recoins les plus obscurs du deepweb.

15 millions de dollars de gain grâce à l’affiliation

DDW permettait l’accès à de nombreuses places marchandes où se négociaient divers biens et services illégaux. Lorsqu’un utilisateur cliquait sur l’hyperlien lié à un marché illégal avant d’effectuer une commande, les administrateurs de DDW recevaient 2 à 4 % du montant de la commande sur un portefeuille dédié. Le rôle de DDW en tant que porte d’entrée vers le darknet a largement contribué à son succès et à celui des différentes places marchandes.

Son rôle était devenu tellement important qu’approximativement 23 % des commandes sur AlphaBay et 47 % des commandes sur Hansa Market étaient effectuées avec des comptes parrainés par DeepDotWeb. Ces deux sites, saisis en 2017 par les autorités américaines, étaient les plus importants marchés sur le deepweb, avec plusieurs millions de dollars de transactions chaque mois. Grâce à ce système de parrainage, plus de 15 489 000 $ ont été perçus par les administrateurs sous la forme d’environ 40 000 dépôts de bitcoins.

Schéma des autorités sur le système de parrainage
Schéma des autorités sur le système de parrainage

Coup de filet international et saisie de DeepDotWeb

Les accusés, Tal Prihar et Michael Phan deux ressortissants israéliens, ont été arrêtés le 6 mai dernier dans le cadre d’une opération de grande envergure. Prihar a été arrêté à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris alors qu’il se rendait à son domicile au Brésil, au même moment, sa résidence brésilienne a été perquisitionnée. Phan quant à lui a été arrêté en Israël. Les administrateurs de DDW ont ensuite été extradés vers les États-Unis pour être remis à la justice. Durant ce même laps de temps le FBI a procédé la saisie du site litigieux.

Peu importe notre opinion sur les activités prenant place sur la face cachée d’internet, la question de savoir si partager un lien et être rémunéré pour cela constitue un crime reste entière. Si cette affaire entraine une condamnation, ce serait une première, et certainement un dangereux précédent. Pour le moment, les administrateurs sont accusés de blanchiment d’argent, reste à savoir si l’infraction pourra être caractérisée par la justice.

saisie de DeepDotWeb par les autorités américaines

Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
gains-passifs.com
Invité
gains-passifs.com

Tu publies des liens vers du contenu illégal. Si c’était des liens vers du contenu pedo-porno, ça aurait été la même chose. Mais moralement la drogue est plus acceptée 😀