CME : des options sur les contrats à terme Bitcoin en janvier 2020

Trading du CoinTrading du Coin

En décembre 2017, les contrats à termes sur Bitcoin (BTC) du Chicago Mercantile Exchange (CME) étaient ouverts aux investisseurs. Aujourd’hui, le CME annonce l’arrivée d’options sur ses futures BTC pour le début d’année prochaine.

Une option sur 2020

Pour commencer, rappelons que le contrat à terme (ou future contract) permet de miser sur l’évolution positive ou négative du prix d’un actif sous-jacent. En l’occurrence, l’actif sous-jacent aux contrats à terme dont nous allons parler est le Bitcoin.

Ce 12 novembre, le Chicago Mercantile Exchange a présenté sur son site des options de trading qui viendront s’ajouter à ses contrats à termes Bitcoin :

« En réponse à l’intérêt croissant pour les cryptomonnaies, et à la demande des clients pour des outils [offrant une simple] exposition au Bitcoin, le CME Group lancera le 13 janvier 2020 des options pour ses futures BTC ».

Le CME a précisé qu’un contrat à terme Bitcoin représentera 5 BTC cotés en dollars américains (soit 43 500 dollars au moment de la rédaction de cet article).

Offre étoffée et améliorée

Tim McCourt s’est exprimé au sujet de ces options de négociation de ces contrats à termes, destinés à aider les institutions et les traders professionnels à gérer différemment leur exposition au marché du Bitcoin.

Le responsable des produits d’investissement alternatifs du CME Group a signalé qu’il s’attendait à une forte demande en Asie pour ces options de futures, car elles devraient permettre aux mineurs de Bitcoin de mieux couvrir les coûts de leur production.

Quant à établir des contrats à termes physiques payables en BTC et non en dollars américains comme le propose son concurrent Bakkt, M. McCourt a indiqué que le CME n’envisageait pas d’en proposer pour l’instant.

Côté résultats, les affaires vont plutôt bien pour le CME rapporte un volume quotidien moyen de plus de 6 500 contrats en 2019, ce qui équivaut à 32 500 bitcoins (environ 283 millions de dollars). 3 500 comptes seraient enregistrés auprès du groupe, et la moitié du volume de ses contrats à terme proviendrait de clients à l’international n’opérant pas aux États-Unis.

Le CME doit toutefois toujours attendre une approbation des autorités de régulation pour commercialiser ces options. Pendant ce temps, la concurrence avance ses pions dans le petit monde des contrats à terme sur Bitcoin. En effet, la plateforme Bakkt a annoncé elle aussi qu’elle proposerait des options sur ses futures BTC, et ce dès le 9 décembre 2019. La bataille ne fait que commencer !

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar