La Chine interdit Bitcoin mais laisse faire les magouilles immobilières

Deux poids, deux mesures – La cryptosphère garde en mémoire la véritable chasse qu’a menée la Chine contre les crypto-mineurs en 2021. Si le régime au Parti unique est d’une sévérité sans bornes avec Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies, il s’avère beaucoup moins regardant sur d’autres secteurs. En effet, les projets commencés mais jamais terminés, plombent l’immobilier sur le territoire chinois. Au point que la banque centrale doit dépenser des fortunes pour venir en aide à ce secteur, alors qu’elle a banni les crypto-actifs comme des malpropres.

Combien Bitcoin coûte à la Chine ? L’immobilier lui coûte 200 milliards de yuans en tout cas

En Chine, Bitcoin et ses semblables sont très mal vus. Le roi des cryptos est même parfois tout bonnement traité de Ponzi ! Pourtant, ce n’est pas lui qui va coûter une véritable fortune aux contribuables chinois.

En effet, les nombreux projets immobiliers sont au point mort dans le pays. La Banque populaire de Chine (PBoC) cherche à générer la bagatelle de 1 000 milliards de yuans pour résoudre cet épineux problème. Soit l’équivalent d’environ 148 milliards de dollars.

Comme le rapporte le Financial Times, la banque centrale chinoise va commencer par faire tourner la planche à billets pour combler les trous les plus urgents. Elle va ainsi imprimer 200 milliards de yuans de prêts à taux faibles (près de 30 milliards de dollars) « from thin air » (de nulle part).

La PBoC espère que les banques commerciales, à qui bénéficieront de ces prêts à taux bas, les prêteront à leur tour (à des taux plus élevés) pour générer ainsi le 1 milliard de yuans visé. Cela afin de « combler partiellement » le déficit de financement pour achever tout cet immobilier débuté puis laissé en friche.

>> Courrez vite acheter vos premiers bitcoins sur Bitstack… et gagnez 5€ de BTC avec le code JDC5 (lien commercial) <<

Jusqu’à 1 projet immobilier sur 2 restait inachevé

Comme le montre le graphique ci-dessous issu du Financial Times, c’est en plus un problème qui ne date pas d’hier. Depuis 2008 au moins, le taux de complétion des constructions immobilières a connu de grandes faiblesses.

Encore au mois de mars de cette année 2022, les entreprises ont achevé seulement 714 millions de m² de construction sur 1 409 millions de m² de projets débutés. Soit uniquement la moitié.

Projets immobiliers débutés et complétés en Chine.
La Chine semble avoir un problème plus grand avec son immobilier qu’avec Bitcoin – Source : ft.com

Et même avec l’impression monétaire de la PBoC : ce n’est pas gagné ! C’est en tout cas l’avis de Dan Wang, économiste en chef à la Hang Seng Bank China :

« Un grand nombre de projets résidentiels inachevés ont déjà été vendus, ou sont situés dans des villes sous-développées où l’achat et la location de logements sont faibles. Cela limite le nombre de cas dans lesquels le fonds de sauvetage peut investir sans subir de perte [ndlr : voir ce prêt d’État être remboursé]. »

Vu les problèmes avec son secteur immobilier, on ignore pourquoi la Chine ne s’en occupe pas plus. Au lien de ça, elle s’entête à vouloir interdire régulièrement Bitcoin. Peut-être parce que cette nouvelle forme monnaie n’est pas imprimable à volonté ? C’est d’autant plus dommage, que c’est une perte de temps, puisque les crypto-enthousiastes chinois finissent toujours par trouver comment continuer dans la clandestinité. Ainsi, après quelques mois de bannissement du crypto-minage, le territoire chinois est déjà redevenu le 2ème producteur mondial de bitcoins.

 Ne laissez pas la Chine mener Bitcoin à la baguette. Profitez des conditions actuelles de marché pour accumuler tranquillement du Bitcoin. Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur Bitstack et gagnez 5 € de BTC grâce au code JDC5 (lien commercial) ! 

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour