Poloniex et Bittrex accusés d’avoir manipulé le cours du bitcoin

Tether et Bitfinex sont accusés d’avoir manipulé le marché du bitcoin (BTC) fin 2017 et cette accusation provoque toujours d’intenses débats. Même si certains éléments récents tendent à l’invalider, l’affaire judiciaire continue de plus belle. Les plateformes de change Poloniex et Bittrex sont désormais emportées dans ce tourbillon.

Les USDT de Tether ont-ils gonflé les cours du bitcoin ?

Tether et Bitfinex sont accusés d’avoir manipulé les cours du BTC. La création d’USDT aurait entraîné le bull run qui a vu Bitcoin atteindre 20 000 $ fin 2017. Initialement, ce recours collectif avait été déposé en octobre 2019.

Tether supply
Évolution de la quantité totale d’USDT en circulation.

Plus précisément, le procès est intenté par des investisseurs qui s’estiment lésés par les deux sociétés. Ces dernier avaient avoir acheté des cryptomonnaies au plus haut de la bulle. Tether et Bitfinex sont accusés d’avoir fait gonfler artificiellement le prix de Bitcoin et du marché crypto, en émettant plus de stablecoins USDT qu’ils n’avaient de dollars en réserve (les USDT étaient censés être adossés en 1 pour 1 avec des dollars américains).

« Tether a émis des milliards d’USDT pour son propre compte, sans les adosser à des dollars américains – créant de l’USDT à partir de rien » extrait de l’acte d’accusation des plaignants.

Hier, le 3 juin, un nouveau document a été ajouté à cette affaire. Il vient consolider ce recours collectif en y ajoutant deux nouvelles plaintes, contre les plateformes d’échange Poloniex et Bittrex.

Poloniex et Bittrex sur le banc des accusés

Les deux crypto-bourses avaient rapidement adopté les USDT sur leurs plateformes respectives. C’est ce qui fait dire aux plaignants qu’elles ont pu jouer un rôle important dans l’impact du stablecoin de Tether sur les cours :

« Avec l’aide volontaire de Bittrex, Inc. et Poloniex LLC, Bitfinex et Tether ont utilisé des USDT émis frauduleusement, pour effectuer des achats massifs de cryptoactifs à des moments stratégiques, juste au moment où les prix de ces actifs commençait à baisser. »

Car pour les plaignants, cela ne fait pas l’ombre d’un doute, l’émission massive d’USDT est la principale responsable de la hausse exponentielle du BTC. Une hausse qui a atteint son apogée à la fin 2017 :

« Les achats manipulateurs des défendeurs (ndlr : les accusés) ont fait monter les prix en flèche. De décembre 2016 à décembre 2017, le prix du bitcoin a été multiplié par vingt-cinq, passant de 800 à 20 000 dollars, en grande partie à cause de la manipulation des prix par les défendeurs. »

À l’heure d’écrire, aucune des entreprises mise en cause n’a publié de réponse concernant les derniers développements de cette class action.

Les cinq plaignants ont fait l’erreur d’acheter au plus haut, en pleine frénésie acheteuse (le fameux “FOMO”). Les accusations ont un fond de vérité – on sait que Tether pratique parfois la réserve fractionnaire pour ses USDT. Mais on peut aussi se demander si elles ne sont pas exagérées. Peut-être que ces traders cherchent des boucs émissaires suite à leur mauvais timing d’investissement…

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.