Conflit israélo-palestinien : le Bitcoin en sauveur sans frontières

Les cryptos comme bouffée d’oxygène – Le conflit israélo-palestinien s’éternise et au-delà des revendications des deux parties, il continue de faire des victimes dans la population. Dans ce contexte, les habitants de la bande de Gaza se servent du Bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies en général pour augmenter leurs revenus et financer leurs activités, dans une économie paralysée.

Le conflit israélo-palestinien : des revendications, mais surtout des victimes

La paix y règnera-t-elle un jour ? Depuis le siècle dernier, les nationalistes juifs et palestiniens se disputent des territoires dont la dimension religieuse de certains, comme Jérusalem, complexifie encore un peu plus la recherche d’une solution pacifique, qui profiterait aux populations.

Après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, Les Nations unies avaient opté pour un plan de partage de la Palestine, qui divisait le territoire en deux États indépendants (arabe et juif), et un régime international spécial s’appliquerait alors à Jérusalem.

Comment la situation a-t-elle évoluée depuis ? C’est un constat d’échec : Les efforts politiques pour trouver un compromis en faveur de la paix n’ont pas porté leurs fruits. Le conflit israélo-palestinien a conduit à l’exode de nombreux Palestiniens, qui sont devenus des réfugiés.

Les cryptomonnaies dans la bande de Gaza : le Bitcoin pour vivre

La bande de Gaza abrite environ deux millions de personnes. La guerre a rendu la vie particulièrement difficile dans cette zone, pour sa population dépendante de l’aide humanitaire, à cause du blocus qu’Israël impose à ce territoire depuis 2007.

Malgré cet embargo, les autorités et les forces israéliennes ne sont pas cependant en mesure de bloquer la circulation des cryptomonnaies, qui font partie de l’économie de la bande de Gaza aujourd’hui. Le média The National News s’est entretenu avec des habitants de cette zone pour mettre en lumière l’utilisation et l’impact des cryptomonnaies dans leur vie.

Blockchain Bitcoin
La blockchain et le Bitcoin comme supports d’un système monétaire et financier alternatif

Lors de l’un de ces entretiens, Noor, qui est une Gazaoui, a affirmé que le fait d’apprendre à investir dans le Bitcoin et de commencer à vendre du maquillage en ligne a « changé son destin ».

Pour le trader Mohammed Awni, ses avoirs en Bitcoin et le bull run lui ont permis de disposer des fonds nécessaires pour se marier. Malheureusement, les marchés baissiers ont effacé une grande partie des gains de nombreux traders depuis.

La population de la bande de Gaza n’est pas la seule à utiliser les cryptomonnaies. Le Hamas a également recours au Bitcoin et à ses cadets pour financer ses activités. Les autorités Israéliennes doivent ainsi mener également leur guerre contre l’organisation, sur ce terrain. Elles avaient saisi 84 portefeuilles cryptos l’été dernier. Le Hamas se serait servi de certains de ces wallets, qui auraient détenu plus de 7,7 millions de dollars en cryptomonnaies.

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour