BestMixer.io : Europol et le fisc néerlandais saisissent le célèbre mixeur à bitcoins

Trading du CoinTrading du Coin

Avec l’aide d’Europol, les services fiscaux néerlandais ont fermé et saisi le site BestMixer.io ce 22 mai. Le site était l’un des trois principaux mixeurs de transactions Bitcoin (BTC). Il s’agit du premier du genre à subir la foudre des autorités.

Les mixeurs sont des services permettant de “mélanger” ensemble plusieurs transactions bitcoins, afin de les rendre anonymes, ou du moins beaucoup plus difficiles à tracer.

Comme l’explique un communiqué de presse sur le site d’Europol, c’est une action conjointe avec le Service néerlandais d’information et d’enquêtes fiscales (FIOD) et la société de cybersécurité McAfee notamment qui a mené à l’arrêt des services de BestMixer.

En tout, ce sont six serveurs qui ont été saisis par les autorités, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Aucune arrestation n’a pour l’instant été effectuée.

Ouverte en mai 2018, l’enquête sur BestMixer aurait vu transiter – en l’espace d’un an – près de 27 000 bitcoins, soit environ 200 millions de dollars au cours actuel. Et ce sans compter les services de mixage sur Bitcoin Cash (BCH) et Litecoin (LTC), qui étaient également offerts par le site.

Accusé par les autorités de « dissimuler et blanchir des flux d’argent criminels » via ses services, Bestmixer est désormais inaccessible. En lieu et place de sa page d’accueil se trouve ce message du FIOD :

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar