Vertcoin (VTC) : une série d’attaques 51% aurait coûté 100 000 $ aux exchanges

Trading du CoinTrading du Coin

Décidément, la crypto Vertcoin (VTC) n’a pas de chance. Après avoir été menacé d’attaque des 51% par le hacker GeoCold (qui avait finalement jeté son dévolu sur Bitcoin Private (BTCP)), il s’avère qu’une (ou plusieurs) source inconnue aurait mené une série de ces attaques, visant à prendre le contrôle de plus de 51% de la puissance de calcul – hashrate – d’une cryptomonnaie.

Vertcoin (VTC)

€ 0.21970.00007229 BTC
Change
  • 1h
    3.17%
  • 24h
    7.49%
  • 7j
    -1.42%
Rang
199
Market Cap
€ 10.40M
Volume 24h
€ 62,344
Supply
47.33M / 84.00M

C’est Mark Nesbitt, ingénieur en sécurité chez Coinbase, qui a révélé en premier sur Medium une série de 4 attaques distinctes sur Vertcoin, provoquant au total 22 réorganisations profondes de la blockchain (réarrangement des blocs), dont 15 exploitées avec des doubles dépenses.

Illustration d’une réorganisation de blockchain (grâce à une attaque des 51%), permettant une double dépense – Source : Mark Nesbitt

L’ingénieur estime que ces attaques auraient pu entraîner un vol de l’équivalent de plus 100 000 dollars en cryptoactifs. La plus grande réorganisation aurait eu plus de 300 blocs de profondeur (!).

L’équipe de Vertcoin a réagi à cette publication, en publiant des explications sur les réseaux sociaux. Un développeur de Vertcoin, surnommé Gertjaap, a notamment expliqué que l’attaque des 51% n’était pas perpétrée par des ASICl’algorithme Lyra2RE du VTC leur étant résistant – mais plutôt depuis les services de cloud mining de Nicehash.

« C’est parce que les crypto-exchanges permettent aux dépôts [ici de VTC] d’être rapidement échangés contre différents cryptoactifs, puis de les retirer (…) qu’un attaquant peut effectuer un dépôt qui sera ensuite annulé [par la réorganisation permise par l’attaque des 51%] », Mark Nesbitt, ingénieur sécurité chez Coinbase

Si vous désirez en savoir plus, un membre de l’équipe marketing de Vertcoin traite en vidéo les détails de cette série d’attaques (vidéo en anglais ci-dessous) :

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.