Scam : le régulateur du Texas s’attaque à DavorCoin

Trading du CoinTrading du Coin

Alors que les regards de la plupart des régulateurs sont tournés vers ce soi-disant intermédiaire d’échange anonyme qu’est Bitcoin, d’autres semblent prendre leurs missions au sérieux. C’est le cas du régulateur texan qui, après avoir participé au démantèlement de Bitconnect, s’attaque à un nouveau crypto-cancrelat, le Davorcoin.

DavorCoin : un Ponzi parmi tant d’autres

“DavorCoin c’est l’avenir j’te dis !” – Si vous avez déjà entendu un tel discours, soyez rassurés, vous êtes mal entourés. Si les systèmes de Ponzi pullulent sur le net, c’est qu’ils font en générales de belles promesses de rémunérations et qu’ils s’appuient sur un précédent qui a tenu longtemps. Bitconnect a en effet du galvaniser plus d’un développeurs véreux pour se lancer dans la conception d’une énième cryptomonnaie de Ponzi puisqu’il a tout de même tenu ses promesses de rentabilité pendant plusieurs années.

DavorCoin n’avait en soit rien d’original, et l’on retrouvait toutes les caractéristiques d’un système de Ponzi, comme notre cher rédacteur anonyme a pu l’écrire dans un précédent article : pas d’informations sur la team, un peu de lending, et beaucoup d’affiliation. Achetez en tous, Dieu vous le rendra…seulement après trépas. Fallait lire les CGU !

“Faute avouée est complétement pardonnée”

Le régulateur texan est en forme

Mais voilà, parfois tout ne se passe pas toujours comme prévu. DavorCoin n’aura tenu que quelques mois avant d’être stoppé dans son élan par le régulateur texan, le Texas State Securities Board. Une ordonnance du 2 février ordonne en effet à DavorCoin de cesser immédiatement toutes ses activités. Il met en avant le fait qu’il n’y ait aucune information concernant :

  • le moyen par lequel la société arrive à générer des profits
  • l’identité des fondateurs
  • le lieu du siège social

Les Ponzis ne manquant pas de toupet, si ces informations ne sont pas données, c’est “en raison des risques fiscaux et réglementaires”. DavorCoin dispose de 31 jours pour contester l’ordonnance. Si entre temps vous souhaitez essayer la plateforme, vous pouvez toujours passer par notre lien affilié.

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’ordonnance en suivant ce lien.

Sources : ssb.texas.gov || image from Shutterstock.com

Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
bastien
Invité
bastien

J’étais sur le point de laisser un méchant commentaire, mais je me suis dit que le lien affilié ne pouvait pas etre sérieux
J’avoue, j’ai rigolé ^_^