Okex

OKEx déliste des cryptos anonymes en Corée du Sud

Trading du CoinTrading du Coin

Est-ce que l’étau réglementaire est en train de se resserrer sur les cryptomonnaies anonymes ? En tout cas, pour le service sud-coréen d’OKEx, ce n’est pas moins de 5 cryptos promettant des transactions secrètes qui vont être supprimées de son offre.

Délistage massif de cryptomonnaies anonymes

OKEx, un des plus grands crypto-exchanges après Binance, a annoncé sur son blog que sa branche située en Corée du Sud (OKEx Korea) allait retirer de son offre 5 cryptomonnaies ayant des fonctionnalités d’anonymat.

À compter du 10 octobre prochain, Monero (XMR), Dash (DASH), Zcash (ZEC), Horizen (ZEN) et Super Bitcoin (SBTC) ne seront ainsi plus disponibles au trading.

Les utilisateurs sud-coréens auront par ailleurs jusqu’au 10 décembre pour retirer leur fonds, après quoi ces cryptos disparaîtront complètement d’OKEx Korea (OKEx.co.kr). La plateforme mondiale (okex.com) n’est en revanche pas concernée, et continuera de proposer ces 5 cryptos.

Premières retombées des nouvelles règles du GAFI

Cette décision semble être la conséquence directe des règles publiées par le GAFI en juin dernier. Le Groupe d’Action Financière (GAFI, ou FATF) a en effet émis de nouvelles directives quant à l’identification (KYC) des émetteurs et bénéficiaires de transactions en cryptomonnaies.

Il est ainsi obligatoire, pour respecter ces règles, que les crypto-exchanges recueillent toutes les informations permettant d’identifier les personnes qui envoient et reçoivent pour l’équivalent de plus de 1 000 $ de cryptoactifs.

Chose qui devient évidemment impossible avec des cryptomonnaies permettant des transactions privées. C’est pour ces raisons de conformité avec les nouvelles normes imposées par le GAFI (au nom de la lutte contre le blanchiment d’argent) qu’OKEx Korea a décidé ces retraits.

Dans le même temps, Coinbase Pro a annoncé ajouter Dash à son offre, tout en précisant que la fonctionnalité d’anonymat ne sera pas disponible.

Le bras de fer entre la réglementation & les cryptomonnaies anonymes commence.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Romain
Invité
Romain

C’est dommage ils vont perdre une belle part de marché ces imbéciles heureux car les DEX et les “autres solutions” prendrons le relais. Ce genre d’exchange fait son beurre sur les commissions infinitésimales, c’est leurs gagne pain, la taxe. Les cryptos anonymes ne disparaîtrons pas. Voyez vous même au bout d’un moment il y aura les “cryptos d’état des banques centrales” toutes assujetties aux doubles dépenses par contrôle des nœuds de validations ou attaque réseau 51% ou bien par attaque de deny et autres astuces secrètes, toutes indexées sur du vent, sur un fort knox vide ou peut-être sur les dettes des états va savoir et puis il y aura toutes les autres utiles par leurs (innovations, entertainment, e-ventes … ) et inutiles. Pensez vous vraiment que “Madame Michu” serait ravi d’exposer toutes ses finances, ses achats, ses ventes, ses impôts, toute sa vie privée, ses ip de reglement le… Lire la suite »