Kryll ICO : la programmation d’algorithmes de trading pour tous !

Pour changer un peu, nous allons aujourd’hui présenter une ICO dans un format interview. Il s’agit de la startup Kryll, qui développe une plateforme qui permettra aux utilisateurs de créer des algorithmes de manière simple et intuitive, via des tuiles de “fonctions”. C’est parti !

Ceci est un article sponsorisé entrant dans le cadre de la campagne de bounties du projet.

Bonjour Luca, j’ai ouï dire que tu portais un projet qui répondait au doux nom de “Kryll.io”. Quel problème cherche-t-il à résoudre ?

Salut Lucas,

Kryll.io est avant tout une réponse au problème principal qu’ont tous les crypto-traders : la perte de temps, le stress, la fatigue induits par le trading.

Le trading, c’est le jeu ultime, c’est un peu comme une partie de poker au niveau mondial : on peut gagner gros, perdre gros, se refaire le lendemain, louper des occasions, faire des coups de maître… c’est complètement dément… et ceci est ouvert à tous, en 24/7 !

Cependant, être efficace et performant dans son trading requiert une maîtrise de soi, de son temps et de sa pensée extrêmement difficile à avoir et nécessite une discipline très stricte pour rester fidèle à ses objectifs et à ses stratégies.

Je ne sais pas si tu en as personnellement fait l’expérience, mais tes lecteurs traders sont surement tombés dans les pièges classiques du trading (on y tombe tous), tel qu’acheter un coin un peu trop en retard (le temps de choper l’info, se loguer, choisir son prix et montant à investir, acheter) pour le voir se crasher juste après (FOMO classique)… Ou alors devoir holder ses coins lors d’une tendance baissière par manque de réactivité… Ou encore devoir se lever à 4h du mat pour buy le dip d’un token sur le marché asiat… Ne pas pouvoir faire un stop-loss / take profit intelligent sans devoir camper devant son PC, etc.

Bref en gros pour être efficace il faut y passer sa vie… ce qui n’est finalement pas très agréable. On est tous passés par là dans l’équipe étant tous traders depuis un bon moment… et on y a passé beaucoup de temps aux dépens de nos familles, nos enfants, nos passions, nos amis…

On s’est donc dit qu’il devait bien exister un service permettant à tout un chacun de pouvoir programmer de façon simple et visuelle ses stratégies ; de pouvoir déclencher une succession d’actions chaînées depuis son smartphone ; de pouvoir se créer des smart-alerts facilement, etc.

…face au vide intersidéral du marché, on s’est dit “bin comme il n’y a rien, faisons le produit de nos rêves”. Et de là Kryll.io est né 🙂

Concrètement, peux-tu nous expliquer comment fonctionne la programmation d’un algorithme, et pourquoi pas, nous faire un use case pour trader une tendance baissière – puisqu’on est en plein dedans – avec Kryll !

Pour créer une stratégie, l’utilisateur disposera de briques (un peu comme des legos) qu’il pourra assembler. Il pourra ainsi créer une suite logique de déclencheurs et d’actions qui suivront un plan (un flow) prédéfini. Tout ceci sera exécuté dans le cloud et pourra être créé et lancé depuis n’importe quel ordinateur. Plus besoin de laisser son laptop allumé, de devoir louer une machine pour le faire, de devoir avoir un client lourd sur son ordinateur, etc.

Pour répondre à ta question concernant le trade sur tendance baissière, j’aimerai expliquer avant tout à nos lecteurs de quoi il s’agit:

Admettons que j’ai 1 bitcoin et que le marché soit en train de baisser (comme on a connu en début janvier). Trader à la baisse signifierait identifier cette baisse, échanger le plus tôt possible mon bitcoin contre des euros, dollars ou de l’USDT (une crypto indexée sur le dollar) puis racheter plus bas. Si par exemple le BTC passe de 10000$ à 8000$ et que j’ai vendu et acheté au bon moment, je suis passé de 1 BTC à 1.2 BTC soit un gain de 20% en bitcoins. Faire ceci manuellement est assez pénible, chronophage et anxiogène.

Avec Kryll.io il sera possible de faire deux choses :

  • Tout d’abord l’utilisateur pourra se créer des stratégies d’alertes du type : Si le marché baisse de plus de 10% et que les investisseurs s’affolent, alors envoie moi une notification (via l’app/ sms / email…). Ceci pourra être fait en moins de quelques minutes avec notre éditeur drag’n’drop, car il suffira d’interconnecter quelques briques ensemble : la brique si le marché baisse, les briques si le marché s’affole (augmentation du volume, analyse de sentiment sur les réseaux sociaux, etc) et la brique notification.
  • Mais nous pourrons aussi aller plus loin en automatisant la vente et le rachat en continuant la stratégie et en interconnectant une brique “Sell” et une brique “Buy” une fois que le marché s’est écroulé.

Tout ceci n’est évidemment qu’un des innombrables exemples qu’on pourrait imaginer. Notre objectif est de produire un maximum de briques plus ou moins complexes, en collaborant notamment avec des chercheurs en économie (CNRS), en Machine learning, en sentiment analysis (Laboratoire EURECOM) par exemple, pour fournir une plateforme vraiment riche, où la seule limite sera l’imagination de l’utilisateur.

Peux-tu nous en dire plus sur la tuile qui permet d’analyser le “sentiment” de marché ?

Cette brique sera l’une de nos fonctionnalités liée au Machine Learning, résultants de nos collaborations avec plusieurs laboratoires de recherche (dont le centre de recherche EURECOM par exemple), ainsi que notre R&D interne basée sur diverses technologies open source. L’idée est d’analyser en temps réel le sentiment d’un token et de la crypto au sens large sur les réseaux sociaux et de pouvoir en extraire des alertes. Prenons un cas concret, si le système se rend compte qu’une partie de la twittosphère se met à FUD sur le LTC (pour prendre l’exemple de la fameuse vente du portefeuille LTC de Charlie Lee), la brique de “sentiment analysis” déclenche un signal de “mauvais sentiment” sur cette monnaie. Ainsi, l’utilisateur l’ayant intégrée à sa stratégie pourra bénéficier d’une réactivité supérieure pour liquider ses avoirs, ou au contraire attendre la chute avant d’acheter le DIP.

Tu parles d’imagination de l’utilisateur, mais les non initiés à la programmation pourront-ils utiliser la plateforme ?

Justement c’est la promesse de Kryll.io : que tout le monde, dev ou pas, puisse enfin concrétiser facilement ses idées, intuitions et expérimentations de trading en quelques minutes et ce de façon ludique !

Ce système de tuile sera donc très “user friendly” et l’on peut même y voir un côté “gamification”. Est-ce que vous avez prévu des mécanismes incitatifs liés à la performance des algorithmes, ou tout autre système permettant d’exploiter cette “gamification” ?

Kryll.io aura une facette communautaire très forte et la “gamification” en sera effectivement l’un des piliers. Nous prévoyons des concours, des leaderboards, des achievements, des challenges thématiques, un système de Level permettant de débloquer de nouvelles features de la plateforme, etc. Un peu comme les sites CodinGame, NewbieContest, Root-me l’ont dans leurs thématiques propres, Kryll.io aura une véritable facette game / communautaire / challenge. Les challenges pourront d’ailleurs donner lieu à des lots en KRL pour récompenser les utilisateurs les plus créatifs 🙂

Puisque tu en parles, peux-tu nous parler du token, le KRL, et de tout ce qui pourrait recouvrir ce que vous appelez la token economy dans votre whitepaper ? Et puisque votre token sera un token utility, c’est peut-être l’occasion de nous parler de votre modèle économique !

Tout à fait le KRL sera une “utility”, c’est à dire un Token utilisable. Son rôle principal sera notamment de permettre à l’utilisateur d’exécuter ses stratégies en Live trading. Notre business model se base en effet sur un mécanisme de pay-per-use. En gros tout sera gratuit sur la plateforme (création de stratégie / backtesting / live simulation …) hormis le lancement d’une stratégie en live trading qui consommera du KRL comme carburant d’exécution. Nous ne prendrons jamais de commissions sur les bénéfices, notre objectif est vraiment de créer une plateforme “fair” et de permettre à tout le monde de venir jouer, tester, construire, exprimer sa créativité, de façon totalement gratuite que ce soit en coût du service ou en risque de perte pour l’utilisateur (d’où le backtesting / live simu).

Une autre facette de l’économie de Kryll.io sera la marketplace. En effet chaque utilisateur pourra proposer ses stratégies (comme une boite noire pour sauvegarder la propriété intellectuelle de l’auteur) aux autres utilisateurs. Un système de commentaires et de notes sera disponible pour que la communauté puisse donner son feedback et interagir avec l’auteur.

En contrepartie de ce partage, l’utilisateur touchera une commission en KRL sur l’exécution de sa stratégie par les autres utilisateurs. Point important : nous ne toucherons pas de commissions supplémentaires sur les stratégies générées par les utilisateurs, tous les revenus additionnels à ceux du coût d’exécution classique iront au concepteur.

L’objectif avec Kryll.io est de faire une plateforme fair et de construire une communauté.

Merci Luca pour cet interview, et bon courage pour votre levée de fond ! 😉

Attention : Nous promouvons cette ICO car nous trouvons le projet intéressant. Cependant, vous devez faire vos propres recherches avant d’investir et assumer l’entière responsabilité de vos décisions. Les scams sont nombreux et nous vous conseillons fortement de mener une enquête sur l’équipe et la faisabilité du projet. Cet article est une présentation et ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

Restez connecte a l'actualite
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER
Juriste de formation, je pense que les concepts qui sous-tendent les cryptomonnaies peuvent véritablement changer le monde. Les cryptomonnaies sont des innovations de ruptures dans tous les domaines - technologique, politique et économique - et c’est avec fierté que je participe à leurs démocratisations au travers du JournalduCoin.com

9 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici