Ethereum futures

Ethereum : plus de 110 millions de recherches sur Google

Trading du CoinTrading du Coin

Étant donné l’impact d’Ethereum sur l’évolution de l’univers blockchain depuis sa création en 2015, il est difficile d’imaginer aujourd’hui à quoi ressemblerait celui-ci et la plupart des cryptomonnaies sans l’invention de Buterin.

Le terme « Ethereum » est apparu dans plus de 110 millions de recherches Google durant ces deux dernières années, souligne ConsenSys, une société américaine active dans la technologie blockchain. En moyenne « #ethereum » a été tweeté 20 000 fois chaque jour.

Avec près de 17 000 nœuds actifs sur les 5 continents, cela en fait la plate-forme blockchain la plus décentralisée, avec notamment 35 millions d’adresses uniques. Jusqu’à présent, près de 250 millions de transactions y ont été enregistrées, et c’est en début d’année qu’Ethereum a établi un nouveau record comptabilisant 1,3 million de transactions dans une seule et même journée.

Les smart-contracts sont son point fort, étant reconnus comme des outils technologiques innovants et dynamiques. Près de 95% des tokens crées sont des ERC-20; ils sont eux-mêmes responsables de la levée faramineuse de 5,5 milliards de dollars en 2017 et des 6,5 milliards pour le premier trimestre 2018.

La communauté Ethereum est sûrement la plus grande communauté de développeurs blockchain, avec approximativement 250000 membres actifs. En outre, plus d’un million d’utilisateurs ont téléchargé l’extension Metamask permettant d’opérer les applications décentralisés sans devoir installer un nœud Ethereum.

Screenshot metamask.io

Un large panel comprenant des fondations, des organisations et des startups ont rejoint cette alliance, pouvant ainsi bénéficier de l’écosystème offert. Les gouvernements intéressés par la technologie disruptive et l’utilisation de la blockchain ont de loin préféré utiliser celle-ci plutôt qu’une autre.

Citons notamment le Brésil, désireux d’organiser des pétitions sur la blockchain Ethereum, ou le Canada, mettant en place un système dans lequel les citoyens auront accès à l’information sur l’utilisation des subventions gouvernementales.

Le canton de Zoug, en Suisse, propose des identifications citoyennes numériques enregistrées sur Ethereum; au Chili, la blockchain permet de suivre en temps réel les données du réseau énergétique. Pour clore cette liste non-exhaustive de projets, la ville de Dubai, quant à elle, planche actuellement pour devenir une des premières villes entièrement interconnectées via la blockchain d’ici 2020.

Sources : CCN ; Stadtzug || Image from Shutterstock

PARTAGER
Jean-Armand Figeac
Jean-Armand est basé en Suisse depuis maintenant 5 ans. Son intérêt marqué pour les fintechs a émergé durant son parcours professionnel et universitaire acquis sur quatre des cinq continents.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici