Ethereum 2.0: une version en Proof of Stake déployée sur le testnet

Trading du CoinTrading du Coin

 Après avoir les premiers lancé une version démo du client Ethereum 2.0 en octobre dernier, voilà que le groupe de développeurs Prysmatic Labs garde le rythme en annonçant sur Medium le lancement d’une version de la beacon chain Ethereum 2.0. Cette implémentation doit servir d’expérience à la fameuse transition du Proof of Work au Proof of Stake, sur le Testnet Prysm donc.

Ethereum 2.0

Ethereum 2.0 est l’effort commun de plusieurs équipes de recherches visant à augmenter la sécurité, la scalabilité et la décentralisation du réseau Ethereum.

Ce projet représente une nouvelle blockchain, Ethereum ne devant pas être mis à jour par le biais d’un hard fork dans ce cas précis. Les jetons seront transférés à partir de la chaîne PoW actuelle vers la chaîne PoS grâce à un smart contract à sens unique.

Les shards

Les shards représentent un des concepts principaux d’Ethereum 2.0 et le sujet central sur lequel travaillent les équipes du Prysmatic Lab. Les shards sont des chaînes individuelles qui vont gérer les smart contracts, transactions et états en coordonnant leurs actions par rapport à la chaîne « mère », laquelle est appelée beacon chain.

Leur principal avantage attendu est l’augmentation de la scalabilité dite horizontale, car les shards doivent permettre de traiter des transactions en parallèle de la chaîne principale, pour que le réseau parvienne à traiter un plus grand nombre de transactions.

Le testnet

L’ensemble des fonctionnalités n’ont cependant pas pu être implémentées dans la version disponible sur le testnet Prysm. Surtout, à l’heure actuelle, l’implémentation ne concerne que le réseau spécifique prysm network ; contrairement au mainnet qui, pour rappel, dispose de plusieurs moutures (parity, geth, etc).

Par exemple, le réseau ne comprend pas les fonctionnalités des smart contracts ni les fonctionnalités liées à l’EVM (Ethereum Virtual Machine). Le réseau prysm sur lequel est déployé cet tesnet a en définitive surtout vocation à tester le mécanisme des registres de validateurs, afin de tester et valider en situation réelle le Proof of Stake Casper.

Il est donc possible de devenir validateur sur le réseau prysm en déposant 3,2 ETH testnet depuis le testnet Goerli, pour commencer à participer au processus de Proof of Stake. Les testeurs pourront alors récupérer leurs récompenses de participation en testnet, mais aussi expérimenter les mécanismes de pénalités.

L’annonce comporte également des liens pour permettre aux curieux d’expérimenter de leur côté (ici ou encore ). Comme discuté lors de notre premier podcast, la date de sortie d’Ethereum 2.0 devrait avoir lieu d’ici fin 2019 début 2020, d’après la roadmap actualisée. 

PARTAGER
Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici