EOS Nation propose un nouveau système de financement malgré le désaccord de Block.one

Trading du CoinTrading du Coin
5
(1)

Depuis son lancement en juin 2018, la blockchain EOS créée par Block.One a déjà eu à faire face à plusieurs critiques sur sa gouvernance, jugée trop centralisée. C’est dans ce cadre que la communauté EOS souhaite démocratiser le financement des projets de développement, en permettant à chacun de faire des propositions d’amélioration du réseau.

Un problème de centralisation à résoudre sur EOS

La gouvernance de la blockchain EOS est de type Delegated Proof-of-Stake (DPoS), mais elle a la particularité de n’être basée que sur 21 producteurs de blocs (ou BP, pour “block producers“).

Ce faible nombre d’acteurs, qui sont élus par le vote des détenteurs d’EOS, a déjà entrainé plusieurs suspicions de collusion entre les producteurs. Cela afin de se maintenir – ou de parvenir – dans le pré carré des 21 élus qui touchent les précieuses récompenses de validation des blocs.

La décision de participer à l’élection des BP de la part Block.One, en novembre 2019, n’a pas arrangé les choses, bien au contraire. Avec 9,5 % du total des EOS en circulation, la société à l’origine du projet pèse lourd dans le vote.

C’est ainsi qu’EOS Nation, un important BP canadien, a présenté le 12 mars dernier un « Worker Proposal System » (WPS), que l’on peut traduire par système de proposition de travail.

Qu’est-ce que le WPS sur EOS ?

Le Worker Proposal System vise à permettre le financement de projets développés sur la blockchain EOS. Avec ce système, n’importe quel utilisateur du réseau peut soumettre une proposition d’amélioration ou de recherche à financer, simplement en payant un montant fixe de 100 EOS.

Pour chaque cycle de 30 jours, une cagnotte de 25 000 EOSsoit 58 000 dollars actuellement – sera mise à disposition des projets sélectionnés.

Pour la sélection des propositions, les 21 BP actifs ainsi que les producteurs en liste d’attente peuvent voter +1, -1 ou 0 pour un projet, et si ce dernier atteint un score de 20 ou plus, il est approuvé pour financement.

La modification WPS plébiscitée malgré l’opposition de Block.One

Brendan Blumer, le PDG de Block.One, a rapidement exprimé ses doutes et inquiétudes vis-à-vis de la proposition WPS initiée par EOS Nation. Il craint qu’au lieu d’apporter de la décentralisation, cela amène à plus de corruption :

« (…) autoriser les BP à diriger des fonds (…) dans des projets dont le retour de valeur n’est pas clair ou mesurable est risqué, cela peut ouvrir la porte à la corruption et à un contrôle extérieur (…) je crains cette corruption par la différence de valeur perçue, entre l’excitation à court terme et la crédibilité à long terme ».

Malgré cela, Brendan Blumer s’est déclaré « ouvert d’esprit », et envisage « éventuellement d’aider dans ce processus ».

Le PDG a raison de commencer à se faire à l’idée, car la communauté EOS semble bien déterminée à passer la proposition WPS. Selon une récente publication, 34 producteurs ont approuvé l’amélioration, dont 19 des 21 BP actifs, ainsi que 15 autres parmi ceux en liste d’attente.

Avec cette première approbation, le compte système « eosio.wps » a été créé sur le réseau, pour gérer le contrat intelligent qui régulera le système de proposition WPS. Une seconde approbation, par au moins 15 BP actifs, devra avoir lieu pour que 50 000 EOS soient transférés de eosio.names à eosio.wps, afin de financer ce nouveau fonds de développement.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar