Comment décentraliser les oracles ?

Trading du CoinTrading du Coin

iExec est une entreprise française travaillant sur une solution de décentralisation du cloud computing, tirant parti de la blockchain Ethereum. Sa dernière innovation repose dans la décentralisation des oracles. 

C’est dans le cadre de l’iExec V3 sorti fin mai, que la société nous présente à travers un article les DOracles, des oracles décentralisés pour Ethereum.

Qu’est-ce qu’un oracle ?

Avant toute chose, il convient de définir et expliquer ce qu’est un oracle dans l’écosystème des blockchains. 

Imaginons que vous souhaitiez créer votre propre stable coin, celui-ci aura besoin de savoir à tout moment la valeur de la paire dont vous souhaitez reproduire le prix.

Cependant, les smart contracts n’ont pas la possibilité d’accéder à CoinMarketCap pour y récupérer la valeur. Cela va même plus loin, il est impossible pour une blockchain WEB 3.0de se connecter au reste du webWEB 2.0 – afin d’y récupérer des données.

C’est là que les oracles entrent en jeu. Ces derniers font office de pont entre le “web classique” et les blockchains. Ils vont relayer les requêtes provenant de la blockchain, récupérer les données nécessaires sur le web et les communiquer au smart contract qui les a demandés, mais quid de la validité des données obtenues ?

Le problème résolu par les DOracles

Le problème soulevé par iExec concernant ces oracles réside dans leur manque de décentralisation. En effet, si l’oracle venait à être corrompu, celui-ci pourrait transmettre des données erronées au smart contract, faussant de ce fait l’ensemble de son exécution.

Comme expliqué dans l’article, “une chaîne est aussi forte que son maillon le plus faible”. Ainsi, l’utilisation d’oracles centralisées nécessitant un tiers de confiance peut potentiellement mettre en péril l’ensemble de la sécurité de la blockchain. 

C’est ainsi qu’après plusieurs années de travail, les équipes de iExec ont mis au point des oracles décentralisés ne nécessitant pas de tiers de confiance pour opérer, les DOracles.

Les DOracles reposent sur le cloud iExec pour exécuter le prélèvement de données off-chain avant de renvoyer des résultats certifiés à la blockchain. L’étape de certification est primordiale pour s’assurer de la fiabilité des données renvoyées par l’oracle. 

C’est le protocole de consensus on-chain PoCo, qui permet d’effectuer la certification et d’assurer la fiabilité des données transmises au smart contract. 

Les avantages des DOracles

En plus d’assurer une plus grande décentralisation et sécurité dans l’exécution des smart contract, les DOracles présentent d’autres avantages:

  • Ne nécessitent pas d’héberger l’oracle sur un serveur, grâce au cloud décentralisé d’iExec il n’y a pas besoin d’avoir de serveur dédié.
  • Ne nécessitent pas d’utiliser WEB3, une librairie permettant de communiquer avec Ethereum : les résultats sont directement stockés sur Ethereum.
  •  Sécurité flexible, il est possible d’utiliser les DOracles sur un cloud privé ou de manière totalement décentralisée grâce au système de consensus PoCo, selon les besoins de l’application. 

Cette solution d’oracles décentralisés est l’une des seules ayant été déployées sur le Mainnet Ethereum. Pour fêter cela, iExec propose un concours permettant de gagner quelques RLC en travaillant sur un petit projet de création d’oracles.

L’équipe a également mis à disposition un tutoriel permettant de créer son propre oracle, étape par étape pour les développeurs intéressés.

PARTAGER
Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici