Amaury Séchet, le “dictateur bienveillant” de Bitcoin Cash, quitte Bitcoin Unlimited

Trading du CoinTrading du Coin

Quand “Code is Law” est remplacé par “Troll is Law” – Amaury Séchet est bien connu de la communauté crypto pour son rôle de développeur principal du client Bitcoin ABC, propre à Bitcoin Cash (BCH). Il vient d’annoncer son départ de Bitcoin Unlimited (BU), l’une des engeances historiques de développeurs big blockers. Ses mots sont durs envers une communauté insidieusement minée par les dissensions, notamment du fait des thuriféraires du Bitcoin Satoshi Vision (BSV).

Guerres intestines

Le départ d’Amaury Séchet s’inscrit dans une tendance plus lourde ces dernières semaines au sein de Bitcoin Unlimited (BU) : son collègue Anthony Zegers annonçait également son départ le 20 mars dans un post dédié. Décrit par M. Séchet comme un des premiers à rejoindre le projet et l’un de ses développeurs les plus prolifiques, nul doute que son départ a joué dans la balance.

Les conditions de travail décrites tant par Zegers que par Séchet sont ainsi plus proche du bordel auto sabordeur que du réel développement open source : M. Séchet détaille par le menu, captures d’écran à l’appui, comment certaines propositions de correction de bugs qu’il a soumis se sont retrouvées parasitées inutilement par des contributions inutiles ou encore des erreurs grossières décrites comme involontaires, et ce de façon répétée.
Cette gestion ésotérique est même désignée par Séchet comme raison principale de la persistance de failles béantes dans le code de BU, facilement patchables sur le principe mais jamais traitée dans les temps avant qu’un crash ne survienne.

Il est donc finalement temps de partir, puisque comme le dit M. Séchet, “nous avons essayé d’améliorer BU en participant dans sa communauté, mais il est clair que cela ne fonctionne pas”.

Les visions d’un Satoshi embrouillé

Au cœur de cette drôle d’ambiance, les aficionados du Bitcoin Satoshi Vision (BSV), le rejeton forké depuis la chaîne BCH, sous l’impulsion du sérénissime Craig S. Wright. Ils auraient gagné une forme de majorité dans les rouages de BU, et rendraient ainsi tout travail constructif impossible. M. Séchet nous a expliqué tout le bien qu’il pensait de ce projet, pour lequel il envisage le “même brillant avenir que Bitconnect, et pour les mêmes raisons”, puisqu’il s’agit d’un “projet créé par des arnaqueurs pour vendre du rêve”, “mené par un arnaqueur n’ayant jamais […] apporté aucune preuve, et n’ayant pas les compétences de ses fanfaronnades”.

Séchet conclut son propos en parlant de “triste blague”, listant certaines des propositions soumises au vote de modification du protocole, de plus en plus surréalistes.

Citons pour exemple la proposition de vendre tous les BCH de l’organisation contre un stack équivalent en BSV (quelle originalité).

Mais le cirque ne s’arrête pas là : rappelons que les figures du milieu ayant contribué à Bitcoin Cash ou apporté leur soutien à Bitcoin ABC font l’objet d’une plainte déposée par une mystérieuse société United American Corp. Cette plainte les accuse notamment de tenter de détourner Bitcoin Cash à leur profit.

La ficelle est un peu grosse, et Amaury Séchet dit son regret de ne pas voir la communauté BSV s’élever contre ses pratiques “toxiques”.

La route est donc toujours bien sinueuse pour Bitcoin Cash. Ceux qui appelaient à éviter le “fork de trop” pourront difficilement être accusés d’avoir joué les Cassandre, pour le coup. Affaire à suivre donc, Amaury Séchet ayant pour sa part prévu de poursuivre son travail, “la recherche d’une monnaie saine pratique étant un but trop important pour s’en laisser distraire”, heureux de se débarrasser “d’un environnement chaotique”.

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

6 Commentaires

  1. M. Séchet nous a expliqué tout le bien qu’il pensait de ce projet, pour lequel il envisage le “même brillant avenir que Bitconnect, et pour les mêmes raisons”, puisqu’il s’agit d’un “projet créé par des arnaqueurs pour vendre du rêve”, “mené par un arnaqueur n’ayant jamais […] apporté aucune preuve, et n’ayant pas les compétences de ses fanfaronnades”.

    Bonjour, pouvez-vous fournir la source, capture d’écran ou autres ?

  2. Voici la traduction de votre lien https://medium.com/@amaurysechet/why-i-am-leaving-bitcoin-unlimited-3b0b7581f5db :

    Pourquoi je quitte Bitcoin Unlimited

    Amaury Séchet
    25 mars
    À l’origine, j’ai commencé à m’intéresser à Bitcoin en raison du potentiel que je voyais dans le fait que cela pourrait être une technologie en pleine mutation. En combinant les propriétés de l’argent dur à la commodité de l’argent numérique à grande échelle, il pouvait potentiellement accroître considérablement la liberté et la prospérité mondiales. J’ai décidé de participer activement au développement de Bitcoin lorsque j’ai constaté que ce potentiel était menacé par la direction que Bitcoin Core dirigeait le projet. Ma motivation a toujours été la même: aider à créer une monnaie saine, pratique et utilisable par le monde entier.

    Même si ce n’était pas la première fois que je jouais avec le protocole Bitcoin, contribuer à BU était la première fois que je le faisais publiquement. Il m’est rapidement apparu que le processus de développement posait de graves problèmes et que je n’étais pas le seul à avoir vu les choses de cette façon. J’ai décidé de fournir un soutien sur ce front, mais malheureusement, j’ai rencontré une résistance, par exemple en ouvrant une nouvelle demande d’extraction pour une fonctionnalité, au lieu de traiter les commentaires fournis . Si ces problèmes ne sont pas résolus, il est impossible d’ activer correctement les gros blocs sur testnet et une série de 4 vulnérabilités permettant de supprimer des nœuds à distance, ce qui a réduit à néant les chances d’une majorité de grands groupes.

    Vous pensez peut-être que c’est effroyable, mais, pour le meilleur ou pour le pire, l’industrie du logiciel a pour réalité que la plupart des logiciels sont conçus de cette façon. De telles pratiques sont toutefois incompatibles avec le développement des crypto-monnaies. C’est pourquoi Bitcoin ABC a été créé dans le but d’alimenter ce qui allait devenir Bitcoin Cash. Voici un compte-rendu historique précis des événements réalisés par Freetrader , l’un des développeurs les plus importants à l’origine de la création de Bitcoin Cash.

    Finalement, Bitcoin Unlimited s’améliorerait, et qui sait, peut-être même que Bitcoin ABC deviendrait inutile. Ou alors j’ai pensé.

    Antony ‘Mengerian’ Zegers a récemment décidé de démissionner de Bitcoin Unlimited . Il a été l’un des premiers à s’associer et certainement l’un des membres les plus importants de la BU. Ce départ m’a amené à reconsidérer mon implication dans BU, en tant que membre.

    Aujourd’hui, la BU est composée de nombreux partisans de BSV. Certains ne sont pas les seuls à penser que poursuivre en justice des développeurs (y compris moi-même) fournissant des logiciels open source gratuitement est une bonne chose , mais beaucoup sont ouvertement hostiles à Bitcoin Cash . Le processus de BUIP est devenu une blague triste, avec des propositions plus et plus absurde d’ être voté. Les dirigeants des unités commerciales sont complaisants et, tout en affirmant que l’attitude de la communauté BSV leur coûtera le soutien des développeurs , ils continuent de permettre le comportement toxique en soutenant BSV.

    Comme si cela ne suffisait pas, tout cela vient avec une vision révisionniste de l’histoire et des coups dans le dos du talent qui a fait de Bitcoin Cash une réalité. Espérons que, une fois encore, freetrader fournit un historique exact et réfute les accusations illégitimes de la direction de la BU .

    Lorsque tout se produit sur une durée prolongée, le schéma n’apparaît pas immédiatement, mais après avoir pris une pause et regardé en arrière, l’accumulation est tout simplement trop accablante pour être ignorée. Il n’est pas étonnant que des personnes intelligentes et talentueuses comme Antony décident de partir, et c’est pourquoi je fais ce que j’aurais dû faire il ya longtemps: démissionner de mon abonnement BU.

    Le projet Bitcoin Cash cherche à apporter plus de liberté au monde en s’engageant dans une coopération volontaire pour créer une meilleure forme de monnaie. Il est important que la communauté Bitcoin Cash se protège contre les personnes et les groupes qui tentent de tirer parti de sa nature coopérative et qui sapent le projet. Cela signifie qu’il faut utiliser le principe de réciprocité et se détacher de ceux qui ne souhaitent pas coopérer réciproquement.

    Merci à vous, Antony, d’avoir eu le courage de défendre ce qui est juste et à tous les partisans de Bitcoin Cash qui accomplissent un travail remarquable en renforçant les services et en poussant l’adoption. Les temps ont été difficiles pour les supporters de Bitcoin Cash ces derniers temps, mais comme on dit en France, «C’est dans l’adversité que se révèlent de vrais amis». Je sais maintenant que vous êtes mes vrais amis et ceux avec qui je devrais passer mon temps. Mon objectif est de contribuer au succès de Bitcoin Cash. La vie est trop courte et une bonne monnaie est un objectif trop important pour être distrait.

    —————————————————————

    Concernant votre article vous indiquez: “M. Séchet nous a expliqué tout le bien qu’il pensait de ce projet, pour lequel il envisage le “même brillant avenir que Bitconnect, et pour les mêmes raisons”, puisqu’il s’agit d’un “projet créé par des arnaqueurs pour vendre du rêve”, “mené par un arnaqueur n’ayant jamais […] apporté aucune preuve, et n’ayant pas les compétences de ses fanfaronnades”.

    “Le Journal du Coin” > Pouvez-vous fournir la source, la preuve ou la capture d’écran de ces allégations ?

    • Salut Rom1, j’éprouve une intense fatigue à te lire à chaque fois que tu viens convulser en commentaire d’article pour défendre cette pitrerie qu’est le BSV. Tes insultes surréalistes de la dernière fois n’arrangent rien, je te l’accorde.
      Pour autant, je n’ai pas traduit l’article original d’Amaury Séchet. J’ai certes cité certains de ses commentaires tirés de cette note, mais j’ai surtout fait quelque chose de dingue : j’ai pris mon téléphone, et je lui ai posé un certain nombre de questions directement.
      Il a eu la gentillesse de me répondre, et c’est donc lui-même qui est “la source de ces allégations”.
      Quant à te fournir des preuves, je ne pense pas que tu écrives des mails énervés à l’AFP à chaque fois qu’ils font tomber une dépêche qui cite une personnalité, tu sais bien que s’ils publient des propos cités, c’est qu’ils s’engagent à ce que ces propos aient été tenus par les personnes justement citées.
      Au Journal du Coin, on fait la même chose, même si ça peut paraître fou : on cite, quand on nous répond, si on nous répond.

      Pour le reste, ne t’inquiète pas, Amaury Séchet a pu vérifier cet article une fois publié, il s’agit donc bien de “ses dires”, et pas “d’allégations”.

      Sérieusement, va boire un verre d’eau, il y a des choses plus importantes que le BSV, vraiment.

      A+

  3. Shammah Chancellor est le dernier à s’éloigner de Bitcoin Unlimited… Déjà ce mois-ci, trois dirigeants de Bitcoin Cash (BCH) ont décidé de renoncer à Bitcoin Unlimited (BU). Antony Zegers, Amaury Séchet et Tomislav Dugandzic, qui ont tous démissionné en raison de désaccords sur le fonctionnement de la BU. Un quatrième membre de la BU s’est retiré, affirmant qu’il croyait que les statuts de la BU n’étaient pas suivis comme prévu. Shammah Chancellor a annoncé sa démission dans un long post sur son blog . Il fait valoir que la BU ne remplit pas son objectif, faisant de son existence une perte de temps, d’énergie et d’argent. Il ajoute: «Rester membre d’une telle organisation nuit aux services des futurs membres. Il envoie des signaux sociaux qui créent un semblant, et induisent par inadvertance en erreur des personnes qui ne connaissent pas autrement les détails de ce qui s’est passé. Cela est particulièrement vrai s’il n’existe aucun mécanisme permettant d’actualiser les objectifs d’une organisation. »Chancellor souligne que les articles de la fédération manquent de cohérence et qu’ils sont devenus périmés. Il affirme que Bitcoin Core (BTC) ne sera pas la principale crypto-monnaie à l’avenir – la devise utilisée comme principale devise numérique mondiale pour tous et toutes les entreprises. L’un des articles affirme que «les voix des scientifiques, des universitaires, des développeurs, des entrepreneurs, des investisseurs et des utilisateurs devraient toutes être entendues et respectées». Cependant, Chancellor le réfute à juste titre, affirmant qu’il n’ya «aucune garantie dans le processus de sélection des membres groupes n’ont aucune représentation dans l’organe directeur de Bitcoin Unlimited. ” Chancellor est également préoccupée par le manque de consensus perçu au sein de la BU. Il explique: «Un consensus se produit lorsqu’un groupe de personnes travaille dans un but commun. Le fait de travailler est important pour le consensus et il est également important que l’objectif soit partagé. Un consensus est observé au moment où une action partagée est entreprise. Cependant, le vote est une tentative de convaincre la minorité de consentir à la volonté de la majorité; et même changer leurs points de vue. Voter correctement est la contrainte. Dans le même ordre d’idées, en lien avec les récentes démissions, certaines personnes tentent de convaincre les utilisateurs du BCH de demander à devenir membre de la BU pour un seul et même objectif: dissuader les partisans du BSV. Comme Chancellor l’a fait remarquer avec justesse à ces personnes: «Cela va gaspiller du temps et de l’énergie, et à la fin, les individus qui mèneront ce combat seront laissés à une organisation dont les statuts ne constituent qu’un prétexte qui limite les limites acceptables de la vrai travail qui doit être fait. En plus d’abandonner BU, Chancellor estime également que l’organisation devrait être dissoute. À la vitesse où les choses vont avec les départs, cela pourrait arriver plus tôt, plutôt que plus tard. Pour ce qui est de votre réponse à Rom1 concernant Bitcoin Satoshi Vision le qualifié de pitrerie est insensé. Prenez le temps d’étudier BSV, son environnement et comprenez vos erreurs de jugement.

  4. Heureusement il n’y a pas que les crypto dans ma vie. J’écris ce que je veux quand je veux, je suis poli, je ne menace pas, encore moins ne m’énerve ni n’insulte qui que ce soit, si tu es vexé par ce que j’ai fais allusion à comment ton père a couiné et de la douloureuse qu’il te manque alors tant pis; peut être que la vérité blesse parait-il ?! Ton petit copain à effacé ma réponse à tes provocations, c’est bien dommage. J’ai une solution radicale pour l’immense fatigue à lire 2 lignes que tu évoques; j’ai de la vitamine C à venir te remettre directement, tu as juste à me communiquer ton adresse. Rien que pour toi je ferai le déplacement 🙂 peut-être aurons nous le temps de boire un verre d’eau ensemble. Quoi qu’il en soit j’apprécie ta prise de temps sur ton harassement professionnel juste pour me répondre même si je ne saurai jamais à quelle point cela doit être difficile.

  5. J’apprécie toujours les menaces larvées. Évite de franchir la limite, ou bien on se rencontrera avec courtoisie devant la juridiction compétente. Ton dernier message a juste démontré à quel point tu étais “poli”.
    De nous deux, il y en a un dont c’est le boulot de répondre aux commentaires – même les plus stupides – et l’autre qui a une vie si remplie qu’il vient publier continuellement du spam à la gloire d’une crypto inutile. Mais bon, “Force et honneur”, comme tu le dis si bien, pas vrai ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici