En Corée du Sud, les banques effrayées par la folie des Altcoins

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Trop d’altcoins, bonjour les dégâts ! L’association des banques de Corée du Sud siffle la fin de la récréation. En effet, malgré un Bitcoin timide ces dernières semaines, les altcoins se portent au mieux. En revanche, il semblerait que ses exchanges nationaux en offriraient trop aux investisseurs. Attention au retour de bâtons !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-BTC-SwissBorg-1.png.

Des exchanges un peu trop enthousiastes

Bitcoin fait peut-être du surplace ces dernières semaines, mais il en va tout autrement des altcoins. L’ether, par exemple, s’est offert une escapade au-delà des 4 000 dollars. Bref, c'est un vent de folie haussière qui souffle sur les cryptomonnaies alternatives.

Les exchanges n’ont naturellement pas tardé à s’engouffrer dans la brèche, et la cotation de nouveaux crypto-actifs s’est accélérée. Cette tendance est particulièrement tangible en Corée du Sud, un des pays les plus dynamiques et matures dans l’univers crypto. Toutefois, l’association bancaire sud-coréenne tire la sonnette d’alarme, car cette folie des altcoins reste synonyme d’explosion des risques pour les exchanges et leurs propres clients.

Comme le rapporte le Korea Herald, la Fédération des banques demande à ses membres de prendre des mesures rapides. Concrètement, les banques sont appelées à déclencher un audit sur les altcoins offerts par leurs clients exchanges.

« L'un des critères que nous recommandons est la sécurité des actifs numériques et cela peut être mesuré par le nombre de pièces numériques sur une bourse. Si une bourse traite un trop grand nombre d'actifs numériques, elle prend plus de risques. »

Lobjectif de cette procédure est simple : s’assurer que les risques sont maîtrisés pour les banques fournissant des comptes bancaires aux exchanges et pour les plateformes elles-mêmes.

Les altcoins, c’est 95 % du volume de transactions

Ainsi, impossible de réaliser des transactions entre le won coréen et des cryptomonnaies sans comptes bancaires nominatifs auprès des banques locales. Dans ce cadre, les établissements sont donc tenus de surveiller la solidité financière de leurs partenaires exchanges. Effectivement, avec l’explosion des altcoins, celle-ci pourrait être en péril. En effet, comme le souligne la presse locale, ces cryptomonnaies représentent désormais près de 95 % du volume de transactions sur les exchanges nationaux.

Le 8 mai, par exemple, Bitcoin ne comptait plus que pour 4 % des transactions sur la première bourse crypto du pays, Upbit. Bien sûr, l’intérêt pour les altcoins ne se cantonne pas à la Corée, mais il est indéniable qu'il y prend plus d'ampleur.

Ce même jour, Bitcoin pesait ainsi toujours 14,8 % du volume des transactions enregistrées auprès du géant américain Coinbase. Pour la Fédération des banques coréennes, il y a donc un risque de surchauffe. Les exchanges cotent sans compter. Les 3 principaux acteurs du marché, Upbit, Bithumb et Coinone, proposent ainsi chacun plus de 150 cryptomonnaies différentes.

Il ne fait aucun doute que l'alt-season bat son plein actuellement et la Corée du Sud en est une illustration supplémentaire. L’enjeu pour les exchanges, mais aussi pour leurs clients, est donc de faire les bons choix parmi tous les altcoins. Gare aux risques sinon !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Ethereum-ETH-trop-tard.png.

Auteur

Journaliste spécialiste de la transformation numérique, de la data, des cryptomonnaies et de la blockchain.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER