Conflits internes chez MakerDAO (MKR)

Trading du CoinTrading du Coin
5
(1)

Des tensions importantes au sein de MakerDAO étaient déjà connues depuis un certain temps, mais cette fois-ci une lettre juridique a fuité et le conflit semble encore plus grave que prévu : 5 membres du conseil d’administration auraient été poussés à la démission fin mars, par le CEO du projet.

Des pressions du CEO sur 5 administrateurs rebelles

La lettre fuitée, datée du 1er avril 2019, émane du cabinet d’avocats Campbells (visible ici). Nous pouvons y lire notamment que Rune Christensen, le CEO de MakerDAO, aurait exercé des pressions pour que :

« (…) nos clients [5 membres du conseil] démissionnent ou soient remplacés de leur poste d’administrateurs, sur la base d’allégations injustifiées selon lesquelles nos clients se seraient livrés à une “conspiration” et auraient violé leurs obligations de confidentialité en tant qu’administrateurs ».

Ces dirigeants de la MakerDAO Ecosystem Growth Foundation (MEGF, à but non lucratif) font partie du groupe contestataire « Purple Pills », qui réclame plus de décentralisation dans la gouvernance de MakerDAO et de son stablecoin DAI.

Le gros problème vient du fait que Rune Christensen, lui, oriente plutôt le projet vers une plus grande centralisation, en demandant notamment une licence de courtier-négociant, pour s’orienter vers un modèle d’entreprise à but lucratif.

La MakerDAO Foundation contrôle 30 % de tous les tokens MKR sur Ethereum, et les fonds liés au développement du projet sont sous la supervision d’un conseil d’administration de neuf personnes.

L’identité de ces 9 personnes n’avait jamais été révélée pour une question de « risque de sécurité », mais la lettre révèle que les plaignants sont messieurs David Currin, Denis Erfurt, Thomas Pulber, James Reidy et Kenny Row.

Stabilité du projet et de son stablecoin

Pour l’instant, ces cinq administrateurs, techniquement toujours en poste, souhaitent encore « résoudre ces problèmes à l’amiable » selon la lettre. Mais quand on voit le grand écart entre les visions de développement de MakerDAO, on se demande si l’explosion est encore évitable.

Des membres du groupe Purple Pills ont d’ailleurs déjà quitté le projet : Ashleigh Schap, responsable du développement commercial, et Andy Milenius, directeur de la technologie.

De même, la stabilité du cours du stablecoin DAI – dont le ratio 1 :1 avec le dollar US est assuré par smart contracts – a entraîné une hausse continue des frais ces derniers mois, comme le signale The Block.

Source : The Block

Ces « frais de stabilité » (qui s’appliquent à tous les prêts contractés en DAI via le système MakerDAO) sont passés de 3,5 à 14,5% en à peine quelques mois, comme le montre le graphique ci-dessus. Et ce n’est pas fini : CoinDesk signale qu’un vote a récemment eu lieu pour que ces frais soient encore augmentés, à 16,5% !

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici