Reuters-building-crypto-1

20% des clients de Reuters prêts à se lancer dans le trading de cryptoactifs

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Reuters a récemment effectué un sondage auprès de plus de 400 clients de ses plateformes de trading et d’analyse, dont Eikon, REDI, FXall et Elektron. Environ 20 % de ses clients seraient « vraiment intéressés et explorent activement » le lancement des opérations de trading de cryptoactifs en 2018, a déclaré Sam Chadwick, directeur de l’innovation de contenu chez CoinDesk.

Sam-Chadwick_Twitter_@SamChadwickXOR
@SamChadwickXOR

Chadwick a noté que la société fut étonnée du retour du sondage. En effet, 70% des entreprises envisageraient de commencer leurs activités d’échange dans les 3 à 6 mois, tandis que 22% d’entre elles prévoient de les débuter d’ici 6 à 12 mois.

« Il s’agit d’un changement majeur par rapport à l’an dernier » Neill Penney, co-responsable des opérations de Thomson Reuters.

Chadwick a souligné le changement d’attitude des clients. Il y a un an, c’est l’aspect technique de la blockchain et les smart contracts, qui les intéressaient. Aujourd’hui, c’est plutôt le côté spéculatif qui attire. Les cryptoactifs sont par exemple le sujet le plus consulté juste après l’euro dans la catégorie “échanges en devises étrangères”. Face à cette demande croissante, Reuters a du compléter son flux de prix, ajoutant à celui du bitcoin les prix de l’ether, du litecoin, du bitcoin cash et du ripple, ainsi que les contrats à terme bitcoin.

Un petit nombre des sondés ont en outre exprimé leur intérêt pour l’investissement dans les ICOs, mais les cryptomonnaies confidentielles telles que ZCash et Monero n’ont eu que peu de partisans. D’autres encore auraient déclarés qu’ils étaient prêts à négocier des cryptomonnaies, mais seulement par le biais d’ETF ou d’instruments similaires.

Chadwick n’a cité aucun nom, mais assure qu’ils comprennent de grands gestionnaires d’actifs, des fonds d’investissement et « des comptoirs de négociation dans certaines des plus grandes banques ». Pour lui, il n’y a aucun doute, cet intérêt croissant des grosses enseignes envers les cryptomonnaies est lié au prix et à la volatilité, alors même que ces arguments sont souvent énoncés… pour éloigner les investisseurs !

Sources : Coindesk || image from Shutterstock.com

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Blockchain enthousiaste et crypto investisseur depuis 2013, je suis chargé de rédactions et d'interviews pour Journalducoin. Mon objectif est de contribuer à la promotion et au développement des protocoles blockchain en France. Retrouvez mes articles pour ne manquer aucune crypto news !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici