Bitcoin, trop rapide au goût de Moscou – La Russie veut ralentir les transactions cryptos

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Ralentir pour décourager ? – Comment entraver les achats de bitcoins et autres cryptomonnaies sans les interdire ? En retardant artificiellement et volontairement les versements d’un utilisateur d'exchange depuis un compte bancaire vers son compte de trading crypto. Cette nouvelle sournoiserie nous vient tout droit de la Banque centrale de Russie.

Une peur cachée de la crypto-concurrence ?

Alors qu’on sent un certain bouillonnement dans la cryptosphère, avec un cours aussi volatil qu’incertain dans sa direction, les autorités financières russes viennent de se mettre d’accord pour faire barrage à l’achat de bitcoins et autres cryptomonnaies.

Lors d’une rencontre commune à Sotchi, rapportée notamment par Bitcoin.com, la Banque centrale de Russie et les banques commerciales du pays se sont accordées pour ralentir les transactions visant à créditer les comptes des plateformes d’échange.

« Nous commençons à travailler avec le système bancaire pour qu'il ralentisse les paiements en faveur des plateformes d’échange de cryptomonnaies, en empêchant toute possibilité d'achats émotionnels de ce type de produits »

Porte-parole de la Banque centrale de Russie

« Soucieuses » de leurs clients, les banques ne veulent pas laisser la possibilité aux crypto-enthousiastes de trop rapidement buy the dip (acheter au point bas) sur une correction des cours de Bitcoin, par exemple. Avec ce système, le temps que l’argent arrive, le cours aura peut-être déjà eu largement le temps de rebondir, donc potentiellement de décourager l'achat.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX <<

Des crypto-actifs risqués, ou qui risquent plutôt de déstabiliser les banques ?

La raison de cette hostilité serait officiellement liée aux risques de pertes financières pour les investisseurs « non qualifiés » qui souhaitent miser sur le potentiel des cryptomonnaies. Les riches investisseurs et autres institutionnels auront donc bien sûr toujours le droit de s'en mettre plein les poches rapidement, sans ralentissement artificiel.

« Lorsqu'il s'agit d'acheter [des cryptomonnaies] à des fins d'investissement, disons que nous sommes sceptiques quant à cette idée. Nous pensons qu'ils [les crypto-actifs] sont différents des actifs traditionnels, qu'ils sont très risqués et qu'ils présentent les signes d'un système pyramidal. »

Sergeï Shvetsov vice-président de la Banque centrale de Russie

Il faut surtout signaler ici que la Banque centrale de Russie se prépare à lancer son propre rouble numérique, forcément « plus mieux » que Bitcoin, et ce, a priori avant même la fin de cette année 2021. On comprend mieux pourquoi les banquiers russes préparent le terrain pour leur crypto-bébé.

Évidemment, on n’échappe pas non plus au reproche de la volatilité des cours du BTC, qui existe pourtant depuis aussi loin que Bitcoin a été créé.

D’ailleurs, cette même volatilité est perçue comme un atout par Rick Rieder, le directeur général de BlackRock. Avec ou sans tentative de ralentir le mouvement par des manipulations, ce dernier pense que le prix de Bitcoin pourrait encore « monter de manière significative ». A chacun de choisir qui il veut croire, mais surtout… faites vos propres recherches (DYOR) !

Ne vous laissez pas ralentir par les vaines tentatives d'entraver la marche de Bitcoin ! ! Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d'exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d'une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel)

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER