Tezos

Et si programmer sur Tezos devenait un jeu d’enfants ?

Trading du CoinTrading du Coin
4.2
(5)

Les cryptomonnaies Tezos (XTZ) et Cosmos (ATOM) sont parmi celles dont les cours ont le mieux évolués, y compris contre Bitcoin. La société Figment Networks va contribuer au succès de ces blockchains, en y simplifiant davantage le travail des développeurs.

Le Data Hub pour développer une DApp plus facilement

Dans une publication parue ce 8 juillet, la société canadienne Figment Networks a révélé son Data Hub. Cet outil se présente comme le moyen le plus simple pour les développeurs de créer de nouvelles applications sur les protocoles blockchains du Web 3.0.

La promesse du Web 3.0 est de transformer internet en une plateforme décentralisée. Ainsi, aucune entité ne pourra pas contrôler, à elle seule, les données ou en limiter l’accès (censure).

Grâce au Data Hub, les développeurs n’auront pas à devenir des experts d’une blockchain, mais bénéficieront quand même de l’infrastructure de nœuds complets qui inclut Tezos et Cosmos.

Processus de création de DApps grâce au Data Hub – Source : figment.network

Tezos et Cosmos accessibles à tous développeurs

Le Data Hub de Figment Networks permettra également aux développeurs d’accéder à de nombreuses interfaces de programmation d’application (API) pour accélérer et alléger davantage le développement de nouvelles applications.

Outre les développeurs de DApps, l’outil s’adresse évidemment à tous ceux qui proposent des applications de wallets, de crypto-bourses et autres.

« Data Hub rend la construction sur le Web 3.0 aussi facile que celle sur le Web 2.0 » Andrew Cronk, cofondateur de Figment Networks

Pour profiter au mieux de Tezos, les blockchains n’ont pas à être uniquement adoptées par les utilisateurs finaux . Les développeurs et le Data Hub ont aussi un rôle important à jouer pour faire du Web 3.0. une interface plus agréable à utiliser.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.2 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici