Ce politicien forcé de démissionner – Il minait tranquillement du Bitcoin & de l’Ether à la mairie

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une crypto-mine clandestineSi le minage de cryptomonnaies est une activité déjà plus ou moins tolérée suivant les pays, détourner de l’électricité et/ou du matériel public reste bien évidemment illégal. C’est pourtant ce que faisait tranquillement un politicien hongrois, jusqu’à que ce que sa ferme de minage de cryptos soit découverte.

Une production communale de bitcoins et d’ethers

Selon le média local hvg, Tamás Borka-Szász, membre du Parti socialiste hongrois, a démissionné, mettant ainsi un terme à son mandat à la maire d’Erzsébetváros (7ème arrondissement de Budapest). Il a même dû quitter son parti politique.

La raison ? L’ancien élu est accusé d’avoir détourné l’électricité de ses bureaux à la mairie pour alimenter sa propre ferme de minage de bitcoins (BTC) et d’ethers (ETH).

En effet, à la suite d’une perquisition policière dans ses locaux, plusieurs « ordinateurs » destinés au minage de cryptomonnaies ont été confisqués.

Manifestement, selon un expert informatique, certains seraient des RIG de minage artisanaux, constitués de plusieurs cartes graphiques (GPU). Ces derniers étaient « adaptés au minage sur Ethereum », toujours selon lui.

Pas le premier cas de détournement pour du crypto-minage

Évidemment, les responsables du parti ont été très remontés contre ce dernier et ont égratigné Bitcoin au passage :

« Sur le darkweb du minage de Bitcoin (sic), on voit des hackers, des trafiquants de drogue, des marchands d’armes s’échanger de l’argent et produire de la monnaie, et il semble que cet élu ait été impliqué dans cette activité illégale, tout en volant de l’électricité avec l’argent public. »

Comme le rappelle le média AMBcrypto, d’autres cas de détournements similaires ont émaillé la cryptosphère ces derniers mois.

En août dernier, 4 individus ont, par exemple, été arrêtés par les forces de l’ordre en Malaisie, quand il a été révélé que leurs fermes de minage de cryptomonnaies volaient l’électricité à la compagnie d’électricité publique.

Le record en la matière revient à des exploitants de crypto-mines en Chine. En effet, 13 d’entre eux ont été accusés d’avoir détourné pour 3 millions de dollars d’électricité publique afin d’extraire les précieux bitcoins.

Le minage de cryptomonnaies exigeant des machines informatiques de plus en plus puissantes, le coût électrique d’extraction de ces cryptos est, lui aussi, croissant. Les petits malins qui pensaient ne pas avoir à payer la (grosse) note d’électricité risquent désormais de payer le prix fort pour leur avarice.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER