Piratage de 18 millions $ sur Cryptopia – Un remboursement d’ici fin 2020 ?

Trading du CoinTrading du Coin
5
(3)

Un remboursement bien mérité – Le 15 janvier 2019, la crypto-bourse néozélandaise Cryptopia a perdu près de 18 millions de dollars de cryptomonnaies lors d’un hack retentissant. Cependant, une bonne nouvelle se profile à l’horizon pour les victimes. Un dédommagement devrait être mis en place d’ici décembre 2020.

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

Après le piratage fatal, la liquidation se poursuit

La plateforme d’échanges Cryptopia n’a jamais réellement pu se relever de son important piratage. Bien que la crypto-bourse ait tenté une réouverture en mars 2019, à peine 2 mois plus tard (en mai), elle entra définitivement en liquidation.

Le cabinet de conseil aux entreprises, Grant Thornton, est depuis sur le dossier et entend distribuer les vestiges du défunt exchange.

Dans une mise à jour parue ce 18 septembre, le cabinet conseil explique « avoir encore progressé dans la liquidation ».

Le processus d’enregistrement des réclamations devrait être mis en place par Grant Thornton d’ici la fin de cette année 2020.

KYC obligatoire, mais remboursement en cryptos

Dans la suite de son communiqué, le cabinet Grant Thornton permet une séance de questions-réponses pour anticiper les réclamations des utilisateurs lésés de Cryptopia.

Ainsi, à la question « est-ce qu’une vérification d’identité (KYC) sera nécessaire ? », la réponse est sans appel pour ceux qui auraient préféré rester discrets :

« Le processus KYC ne peut être évité, car il s’agit d’une exigence légale en Nouvelle-Zélande. (…) Veuillez noter que les clients qui ont déjà suivi la procédure KYC avec Cryptopia devront quand même suivre la procédure que nous avons établie. »

Les 960 000 utilisateurs de Cryptopia pourront toutefois se réjouir, car leurs cryptomonnaies ne seront pas liquidées en monnaies fiduciaires :

« Les instructions de la Cour indiquent que le remboursement des avoirs des clients doit se faire, dans la mesure du possible, en crypto-actifs. »

Cela aura aussi le mérite d’éviter des liquidations de masse de cryptos, comme on avait malheureusement pu le voir avec les liquidateurs japonais de MtGox. Cette crainte avait réussi, à elle seule, à générer un mouvement de baisse sur les cours de Bitcoin.

Le prochain rapport du cabinet Grant Thornton doit être publié en décembre 2020. D’ici là, les instructions précises de réclamation de dédommagement devraient déjà avoir été communiquées aux malchanceux clients de Cryptopia.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 3

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici