Multimillionnaires en bitcoins… ils ont perdu l’accès à leurs fortunes ! Quand le cauchemar devient réalité

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Pas de clé, pas de millions Les belles histoires de vies changées grâce à Bitcoin (BTC) sont nombreuses, mais tous les millionnaires en BTC ne sont pas heureux, loin de là. Certains désespèrent même chaque jour de leur vie : perdre l’accès à la clé privée de leur ancien wallet rend leur fortune totalement… virtuelle.

7002 bitcoins bloqués sur une clé USB

Les histoires des malheureux “possesseurs” de bitcoins d’aujourd’hui proviennent d’un article du New York Times intitulé « Ces mots de passe perdus qui empêchent l’accès de millionnaires à leur fortune en Bitcoin ».

Le premier d’entre eux est Stefan Thomas, un programmeur informatique qui avait – en 2011 – stocké la clé privée d’accès à son wallet de 7002 bitcoins sur une IronKey, une sorte de clé USB sécurisée nécessitant un mot de passe.

Notre homme a malencontreusement perdu depuis plusieurs années le papier où il avait noté le mot de passe de cette clé. Ce dispositif de sécurité à pour particularité de chiffrer de façon irrémédiable et irrécupérable son contenu au bout de 10 essais de mot de passe erronés.

Stefan Thomas en est aujourd’hui à 8 essais infructueux

Seulement 2 erreurs de plus et il perdra à jamais l’accès à l’équivalent de plus de 238 millions de dollars, au cours d’aujourd’hui.

« [Comme chaque nuit] je m'allongerais dans mon lit et j'y réfléchirais (…) Puis j'irais à l'ordinateur avec une nouvelle stratégie en tête, et ça ne marchera pas, et je serais à nouveau désespéré (…) J'en suis arrivé à un point où je me suis dit : “Laisse ça dans le passé, juste pour ta santé mentale”. »

Des vieux ordinateurs qui ont miné des milliers de BTC

Le second malchanceux est Brad Yasar, un entrepreneur qui possédaient quelques ordinateurs de bureau contenant des quantités importantes de bitcoins (ils se comptaient en milliers). Il les avait minés grâce à ces mêmes ordinateurs, quand cela était encore possible, c’est-à-dire au tout début de la création du réseau par Satoshi Nakamoto.

Problème : il a lui aussi perdu les mots de passe d’accès à la grande majorité des wallets de ses ordinateurs. Il n’a aujourd'hui conservé de ces vieux ordis que les disques durs, qu’il garde précieusement, même si leurs bitcoins sont pour l’instant perdus dans les limbes.

« Au fil des ans, je dirais que j'ai passé des centaines d'heures à essayer de retrouver l'accès à ces portefeuilles (…) Je ne veux pas qu'on me rappelle chaque jour que ce que j'ai maintenant n’est qu’une fraction de ce que j'aurais pu avoir (…) »

D’après les données de la société Chainalysis citées par l’article, sur les 18,5 millions de bitcoins créés à ce jour, environ 20% seraient perdus ou bloqués, soit pas loin de 130 milliards de dollars

Être sa propre banque n’est pas forcément une chose facile. Le système inventé par Satoshi Nakamoto, qui est en lui-même infaillible jusqu’ici, semble avoir la mauvaise mémoire et le côté peu précautionneux des êtres humains comme failles indirectes.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER